ActualitéPolitique

L’Agence africaine du médicament présentée à Ali Bongo Ondimba

0

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu en audience lundi à Libreville, l’envoyé spécial de l’Union Africaine pour l’Agence africaine des médicaments (AMA), Michel Sidibe. Ce dernier est venu présenter au chef de l’Etat, l’Agence africaine du médicament adopté au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA tenu en 2019.

Au cours de cet entretien, l’Envoyé spécial de l’UA a fait au chef de l’Etat la genèse de la création de l’Agence Africaine du Médicament adoptée par les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA en février 2019 en Ethiopie d’une part, et le point sur le nombre de pays ayant signé ou ratifié le traité y relatif. Il a indiqué au président de la République, que ladite agence avait pour objectif de porter la voix de l’Afrique dans le monde et qu’à ce titre, nos pays devaient mutualiser leurs efforts pour repenser la recherche et le développement en matière de médicaments d’autre part, a relaté un communiqué de la présidence parvenu à l’AGP.

S’agissant du Gabon, Michel Sidibe a salué la stratégie de riposte menée par ce pays contre la pandémie de la Covid-19. Tout en encourageant le développement de la pharmacopée gabonaise au bénéfice du continent, il a félicité, par la même occasion, la création de l’usine de Santé Pharmaceutique de Nkok qui, selon lui, «démontre l’engagement personnel du chef de l’Etat gabonais de réduire la dépendance du Gabon sur la question du médicament».

L’envoyé spécial de l’UA était accompagné du Dr Margaret Agama Anyetei et Hortense Nguema Okome, respectivement directrice par intérim pour la santé et les Affaires humanitaires de la Commission de l’Union africaine, et le Représentant de l’Union africaine auprès de la CEEAC.

Le Gabon a signé le Traité portant création de l’AMA en avril 2020. Le texte est actuellement en voie de ratification au parlement.

Stéphane NGUEMA

Inhumation: L’éco-garde Jean François Ndong Obame décoré à titre posthume

Article précédent

Les priorités des populations de l’Ogooué-Ivindo exprimées au Premier ministre

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité