ActualitéSociété & Culture

Inhumation: L’éco-garde Jean François Ndong Obame décoré à titre posthume

0
Le ministre des Eaux et Forêts s'inclinant devant la dépouille de l'éco garde.

Décédé le 29 mai dernier au cours d’une mission, lors des manifestations relatives au conflit homme-faune à Mekambo, dans la province de l’Ogooué-Ivindo (Nord-est), l’éco-garde chef d’équipe Jean François Ndong Obame a reçu, le vendredi 25 juin écoulé, les derniers hommages de la corporation et la reconnaissance de la patrie.

L’Agence nationale des Parcs nationaux (ANPN) a rendu un hommage solennel à l’un des siens, le défunt Jean-François Ndong Obame, un éco-garde tué par un coup de feu tiré par un riverain à Mekambo, chef-lieu du département de la Zadié. Il a été décoré à titre posthume au cours des honneurs funèbres qui lui ont été consacrés en ce jour.

«Dévoué et discipliné, d’un sens du devoir très prononcé, Jean-François Ndong Obame a toujours rempli ses missions avec bravoure et abnégation, s’acquittant de toutes les tâches relatives à son indice de qualification. Il n’a jamais ménagé sa peine, même lorsque les conditions de travail le confrontant à des dangers divers dans l’accomplissement de ses missions», dixit Christian Tchemambela, le Secrétaire Exécutif de l’ANPN.

L’éco-garde Jean François Ndong Obame décoré à titre posthume.

Dans la cour des bureaux de cette agence situés au cap, les représentants d’administrations sœurs, les partenaires, la famille et les agents ont été invités à accompagner vers sa dernière demeure, le soldat tombé au champ d’honneur, un homme qui avait choisi de servir son pays, en exerçant l’un des métiers les plus nobles, celui d’éco-garde.

La cérémonie solennelle de circonstance a été rehaussée par la participation du ministre des Eaux, des Forêts, de la mer, de l’environnement, chargé du plan climat et du plan d’affectation des Terres, Pr. Lee White, du Secrétaire général de la Présidence de la République et du Grand Chancelier des ordres nationaux, preuve, s’il en fallait, de la reconnaissance que lui témoigne la Patrie.

Pour rappel, les manifestations de Mekambo ayant occasionné la mort de l’éco-garde se sont déroulées en mai dernier. L’auteur de cet assassinat, l’inspecteur pédagogique Rigobert Ruffin Komboatoa a été arrêté par les forces de l’ordre, au village Ekata, à la frontière entre le Gabon et le Congo, après une vingtaine de jours en cavale.

HUN

1er Conseil national de l’UDERE : Victor Missanda reconduit à la tête du parti

Article précédent

L’Agence africaine du médicament présentée à Ali Bongo Ondimba

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité