Sports

«L’organisation d’une élection nécessite des moyens financiers» (Me Alain Nziengui Iwangou)

0

En fin de mandat, le président de la Fédération gabonaise de Tonfa, sécurité, self-défense et sports de combats, Me Alain Nziengui Iwangou, a rappelé lundi dernier, toute la difficulté de son bureau à organiser les prochaines élections de l’entité dont il en a la charge, sans le soutien financier du ministère des Sports. 

L’incertitude règne désormais autour de la tenue ou non de la future élection à la tête de la Fédération gabonaise de Tonfa, sécurité, self-défense et sports de combats, dont le mandat du président en exercice, Me Alain Nziengui Iwangou, prend fin exactement, ce mardi 22 septembre 2020. 

C’est la raison pour laquelle, le ministre des Sports, Franck Nguéma, via une correspondance datant du 7 août dernier, instruisait ce dernier à procéder au «renouvellement, transparent et apaisé» du comité directeur devant conduire les rênes de ladite fédération durant les quatre prochaines années. Un courrier émanant du ministre de tutelle, qui invitait également le bureau sortant à dévoiler, avant la fin de ce mois, la date choisie pour l’organisation de cette assemblée générale élective. 

Une approche non sans écueils pour le président de la fédération, Me Alain Nziengui Iwangou, lequel a en effet estimé qu’un tel évènement ne pouvait se tenir à l’heure actuelle, sans un appuie majeur du ministère de tutelle. «Nous avons écrit à la tutelle à deux reprises. La préparation de l’assemblée générale élective nécessite bien évidemment des moyens financiers», a-t-il dit. 

Ce dernier a également ajouté que le déplacement des délégués de l’intérieur du pays pour Libreville, l’hébergement, per diem et toute la communication autour de cette élection sont autant de charges qui nécessitent des moyens financiers. 

«Des dépenses que la fédération ne peut assumer, parce que sevrée de subvention depuis quatre ans», a-t-il soutenu.

Néanmoins, celui qui s’est dit légaliste et par ailleurs candidat à sa propre succession a annoncé la date du 10 octobre prochain, comme celle choisie pour accueillir cet évènement à condition que son bureau et lui «aient les moyens financiers». On évoque même un montant de 3.000.000 de F CFA dont aurait besoin Me Alain Nziengui Iwangou pour l’organisation dudit scrutin.

Fusher Edzang
 

Côte d’ivoire: l’opposition fait front commun contre la candidature d’Alassane Ouattara à la présidence 

Article précédent

Oyem: Une maison réduite en cendre à Nguouema

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports