Faits divers

Urgent : Un bébé de près de deux mois kidnappé dans un domicile près du PK 12

0

Un bébé de près de deux mois, confié à la garde de sa tante par sa maman, a été kidnappé ce mardi 22 septembre en matinée à Maronga, dans le 5e arrondissement de Libreville, sur la route qui mène à Bizango-rail, après le Camp militaire Bataillon de Reconnaissance et de combat (BRC) situé au PK 12, a appris l’AGP auprès de plusieurs témoins.

C’est une scène de vol particulièrement terrible et énigmatique qu’ont connu, ce mardi en matinée, les membres d’une famille de Maronga, dans le 5è arrondissement de la commune de Libreville. D’après des sources concordantes, un nourrisson de 1 mois et trois semaines a été enlevé au domicile familial par une jeune fille qui y a fait irruption. 

Le bébé était aux bons soins de sa tante, (la grande sœur de sa mère), partie de Franceville (Haut-Ogooué) pour accompagner la mère du bébé dans l’application des soins traditionnels utiles après chaque accouchement conformément aux us et coutumes en l’Afrique.

Vers 9 heures, la ravisseuse présumée se présente au domicile d’une certaine «Bijou» où elle trouvera la grande sœur de cette dernière avec le nourrisson dans les bras. Celle-ci affiche d’abord l’attitude d’une personne à la recherche d’une maison à louer avant de commencer à aborder son hôte avec une certaine gentillesse.

En discutant avec son interlocutrice, elle remarque que cette dernière est tombée déjà dans son jeu, puis va l’envoyer avec un billet de 2000 francs CFA pour acheter deux bières (une ‘’33‘’ et une Beaufort) afin de continuer à mieux papoter. C’est à cet instant que le bébé lui sera remis par celle à qui la garde était officiellement confiée par la petite sœur partie acheter la boite de lait dans une pharmacie non loin. 

Une fois de retour, c’est la stupeur: la victime git au sol, lorsqu’un autre petit garçonnet de la maison lui informe que «la tantine qui était là, est partie avec le bébé». Elle a été arrêtée peu après par les éléments d’une unité de police judiciaire qui l’ont ensuite placée en garde à vue pour nécessité d’enquête. 

Nous y reviendrons.

Willy-Arnauld Nguimbi 

 

«L’organisation d’une élection nécessite des moyens financiers» (Me Alain Nziengui Iwangou)

Article précédent

Immigration clandestine:118 migrants interpellés au nord de Libreville

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers