ActualitéÉconomie

La SEEG vulgarise le mobilfacture

0
Le DG de la SEEG, Alain Patrick Kouma, lors de la présentation du MobilFacture.

La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), a présenté ce mardi 03 août 2021 à Libreville, un nouveau produit à ses consommateurs, le MobilFacture. C’est un service de paiement de facture d’eau et d’électricité disponible 24h/24 et 7 jours/7 par mobil money, via un téléphone Androïd et des partenaires agréés de transfert d’argent mobile sur l’ensemble du pays.

Le MobilFacture, est un moyen de paiement mobile à travers des partenaires agréés: Airtel money, Moov money et BGFI Mobil, par téléphone androïd. C’est un service destiné aux clients de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) sur l’ensemble du territoire national. Il a été présenté ce mardi, par le directeur général de cette entreprise, Alain Patrick Kouma, devant la presse et quelques consommateurs invités pour la circonstance.

Le service est déjà utilisé par plus de 17000 clients, générant près de 10.000 transactions de paiements de facture et électricité en moyenne par mois. Selon Alain Patrick Kouma, «l’engagement du plan d’urgence de la Société d’énergie et d’eau du Gabon vise à garantir la continuité de service et l’amélioration de la desserte en eau et en électricité dans l’ensemble du pays, afin de remplir efficacement la mission de service public de l’eau et l’énergie électrique», a-t-il expliqué.

«Cette cérémonie de vulgarisation de MobilFacture fait partie du processus durable de l’amélioration de la relation clients, grâce à la transformation digitale de notre activité commerciale. MobilFacture est donc un produit d’une gamme de services disponible pour nos consommateurs», a ajouté le patron de la SEEG.

Les partenaires et clients invités pour la présentation du Mobilfacture.

Pour ce dernier, son entreprise est résolument engagée dans l’ère des temps, pour répondre à l’enjeu de la crise sanitaire de la Covid-19. Précisant que MobilFacture place l’innovation digitale au cœur de l’expérience client-SEEG et du rapprochement du service auprès des abonnés.

Toutefois, plusieurs clients n’ont de cesse de dénoncer les dysfonctionnements constatés lors des paiements de factures via mobil money. C’est le cas des factures d’eau, où bon nombre d’entre eux disent avoir payé à la caisse, des mois de consommation pourtant déjà réglés à travers ce service.

«Nous attirons donc l’attention de la SEEG afin qu’elle prenne en compte les plaintes formulées par les clients concernant les désagréments causés par le paiement à travers le système mobil money», a alerté un client.

Ludmilla NTOUTOUME

Union Nationale : Paulette Missambo veut un parti de Progrès et de modernité

Article précédent

La société civile gabonaise à l’école de la norme ITIE

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité