0

Le collectif des enseignants de la commune de Koulamoutou dans la province de l’Ogooué-Lolo (Sud-est) ont suspendu les cours ce lundi pour protester contre l'interpellation d'un chef d'établissement.

A Koulamoutou, les enseignants ont suspendu les cours ce lundi pour réclamer un consensus entre les responsables de la police et la direction chargée des établissements primaires. Selon les faits qui se sont déroulés samedi dernier, le directeur de l’école Salette fille, Saturnin Bayoki, aurait été interpellé au cours d’une patrouille de routine pour refus d’obtempérer et violence et voie des faits, alors qu’il se trouvait à bord de son véhicule dans la zone de l’aéroport de la ville en compagnie de sa femme et d'un de ses amis à qui il apprenait à conduire.  

Ce dernier avait déjà fait l'objet de plusieurs avertissements de la part des forces de police pour les faits similaires. L’interpellation de ce matin a donc été mal perçue par ses collègues notamment François Mouvagha, chef de secteur en charge des établissements primaires et son collègue le chef de secteur catholique qui vont tenter de négocier en vain sa libération.  

Actuellement, l'intéressé est toujours placé en garde à vue et si rien n’est fait il sera présenté devant le tribunal de première instance de Koulamoutou dans les jours qui suivent.

DM/CSM
 

Réouverture des églises catholiques fermées depuis l’avènement du Covid-19 dans la Boumi-Louétsi

Article précédent

Les projets de loi portant modification de certaines dispositions du Code civil et Pénal présentés aux Députés

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *