ActualitéÉconomie

Hydrocarbures: Le Gabon participe au sommet international du pétrole du Nigéria ouvert ce lundi

0
Les participants au sommet international du pétrole du Nigéria.

Le ministre gabonais du Pétrole, du Gaz et des Mines, Vincent de Paul Massassa, prend part du 7 au 10 juin prochain, à la 4ème édition du sommet international du pétrole du Nigéria, à Abuja la capitale, sous le thème «de la crise aux opportunités: Nouvelles approches de l’avenir des hydrocarbures».

Ouvert ce lundi 7 juin dans la capitale nigériane, le sommet international du pétrole, organisé depuis 4 ans par la première puissance économique du continent, a enregistré la présence du ministre gabonais en charge du pétrole et des Mines, Vincent de Paul Massassa, aux côtés de ses homologues du Ghana, de la RDC et de la Guinée Equatoriale.

Le ministre gabonais du Pétrole va également profiter de cette tribune pour présenter les potentialités du bassin sédimentaire gabonais et le caractère attractif de la législation régissant le secteur auprès des compagnies prenant part à cette grande rencontre internationale sur l’or noir.

Le 12e appel d’offres qui met sur le marché 35 blocs pétroliers n’est pas en reste. Le sommet international du pétrole d’Abuja constitue, pour le Gabon, une belle occasion pour décliner la stratégie gouvernementale en la matière et relancer la campagne internationale interrompue en mars 2020 à cause de la pandémie de la Covid-19.

Il est important de souligner que la pandémie n’a pas eu un gros impact direct sur la production pétrolière gabonaise. Ce, grâce aux mesures sanitaires drastiques imposées aux sociétés œuvrant dans le secteur par le gouvernement.

«L’invitation du Gabon à ce sommet international du pétrole est une preuve supplémentaire du leadership du président de la République, Ali Bongo Ondimba, sur la scène régionale et internationale», indique une source gouvernementale.

Le Sommet International du Pétrole du Nigeria est une plateforme permettant aux acteurs de l’industrie des secteurs public et privé d’interagir, de traiter et d’élaborer un programme pour le gouvernement et de soutenir le rôle du Nigéria dans la mobilisation d’autres acteurs mondiaux pour relever les défis de l’industrie pétrolière et gazière. C’est aussi une occasion d’échanges fructueux et de partage d’expériences entre pays africains producteurs de pétrole.

Herman Ulrich NGOULOU (Source ministère du Pétrole)

Huit projets de loi dont les Codes Pénal et Civil modifiés adoptés au Sénat

Article précédent

Jeux Olympiques-2021 : Urgence Maria Mouega Mouega devra encore attendre

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité