0

Le ministre Franck Nguéma remettant l’aide de l’Etat gabonais

C’est une somme de 50.000.000 francs CFA et une prise en charge totale des frais médicaux de cet ancien judoka gabonais que l’État gabonais a décidé, ce lundi 03 mai, de mettre à l’actif du concerné.

L’histoire avait fait grand bruit début décembre 2020 dans les réseaux sociaux à la suite d’un reportage choquant diffusé sur les antennes de TV5 Monde, présentant aux yeux du monde, la dégradation de l’état de santé du judoka, André Jocelyn Ename, victime d’un accident de combat en 2014 en Côte d’Ivoire lors des Championnats d’Afrique d’Abidjan de l’époque.

Suite à ce tollé, le ministre des Sports, Franck Nguéma, qui découvrait en même temps que de nombreuses autres autorités le cas Ename, a reçu la famille de l’intéressé le 09 décembre 2020.

En effet, au terme des démarches administratives entreprises par le Gouvernement à travers le ministère des Sports, des Affaires sociales, de la Santé et du Budget sous la haute impulsion du président de la République compatissant à la situation dramatique de M. Ename qui a dignement porté les couleurs du Gabon, et suite aux hautes instructions de la Première ministre plusieurs mesures ont été prises pour qu’André Jocelyn Ename puisse être pris en charge par l’Etat.

Au titre des mesures réparatrices, une somme de 50.000.000 de francs CFA comme dotation spéciale déjà virée dans le compte de sa maman. Le patron des Sports a également annoncé, des assistances et prises en charge médicales par des médecins spécialistes au CHU d’Owendo.

S’ajustent, une prise en charge totale de la CNAMGS des frais relatifs à l’hospitalisation, aux examens (biologiques et d’imagerie médicale) et aux médicaments, une évacuation sanitaire pour suivre des soins puis appropriés pour une réadaptation neurologique et motrice, un accompagnement à l’autonomisation à travers le programme de financement des activités génératrices de revenus (AGR) destinés aux personnes vivants avec un handicape (PVH).

A l’issue de cette rencontre avec la mère de l’ex judoka, Evelyne Mendome Ename, le ministre des Sports a rassuré, à son hôte, que «le ministère des Sports suivra les démarches administratives et les mesures d’accompagnement», a déclaré Franck Nguéma. Lequel a également souligné qu’André Jocelyn Ename aura la «possibilité de bénéficier d’un programme de reconversion de sportifs de haut niveau entre autres, via un projet de coopération pour les personnes souffrant de handicaps lourd».

Après cette batterie de mesures prises par l’État à l’endroit d’André Jocelyn Ename, Evelyne Mendome Ename, la voix difficile et qui est actuellement au chevet de son fils du côté du CHU d’Owendo hospitalisé depuis une semaine, va décaler visage fermé : «Je remercie l’Etat, c’est ce que j’ai toujours réclamé que l’État puisse prendre son champion en charge. Comme l’État a tout fait, je remercie le ministère des Sports», a-t-elle déclaré visiblement soulagée.

Kennedy ONDO MBA

Minvoul : La toiture du lycée d’Ebomane emportée par la tornade

Article précédent

Journée mondiale de la liberté de la presse: «L’information comme bien public»

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *