Société & Culture

Rencontre des Femmes leaders du Woleu-Ntem: L’importance de la mutualisation des forces au menu

0
Les organisatrices de la 1ère édition de la rencontre des femmes leaders du Woleu-Ntem.

A l’occasion de la première édition de leur mouvement, les femmes leaders du Woleu-Ntem se sont réunies samedi à Libreville, autour d’un thème central “L’importance de la mutualisation des forces féminines pour un leadership affirmé”, avec pour objectif : impliquer les jeunes femmes à la vie politique, associative et entrepreneuriale.

Cette rencontre doit donc pouvoir constituer une passerelle d’échanges intergénérationnels, un cadre de mutualisation des réflexions et des forces avec un panel représentatif de femmes sur les questions relatives à l’apport de la femme leader pour impulser une réelle dynamique de développement dans la province et dans le pays“, a indiqué Paola Minkue, initiatrice du projet, dans son mot d’ouverture.

Selon les organisatrices, cette première rencontre a une double connotation. Notamment, une cérémonie de réjouissances pour manifester la femme à l’occasion de la célébration de la fête des mères édition 2021 et un cadre d’échanges sur les questions liées au développement et l’expression du leadership féminin dans la province du Woleu-Ntem et dans le pays.

Emmanuelle Nguéma Minko, Docteur en Sociologie-Anthropologie, dans sa communication sur le thème central, a soufflé les traits de caractères spécifiques et les responsabilités de la femme Woleu-Ntemoise mère et épouse en lui donnant un model multidimensionnel. “La femme Woleu-Ntemoise est une femme battante, soumise, responsable, humble, généreuse, travailleuse, courageuse, etc. La femme est le pilier de la maison, en tant que tel, elle doit porter la vision pour sa famille, sa communauté de vie, sa nation et même pour sa race. Cette vision doit nécessairement l’amener à influer sur les décisions qui se prennent dans son environnement sociétal “, a-t-elle fait savoir.

A en croire la sociologue, “le comportement de la femme Woleu-Ntemoise doit refléter l’échelle des valeurs culturelles de la province du Woleu-Ntem “, a insisté Emmanuelle Nguéma.

Les panélistes.

Dans sa communication sur la ” Place et rôle de la femme Woleu-Ntemoise dans le plan d’accélération et de la transformation du pays post covid-19 “, Huguette Blanche Abodo Yombiyeni, Secrétaire national 9 du PDG, a placé la femme au centre des plans d’accélération et de la transformation de l’économie gabonaise et surtout la femme rurale.

Elle a mis l’accent sur l’agriculture et la formation. “On a demandé aux femmes rurales de prendre à cœur les Task-forces qui ont été mises en place, surtout celles qui concernent la formation professionnelle. Il faut qu’elles se forment. Même si c’est la création des micros jardins, il faut qu’elles aient au départ une formation qui leur permet de mieux exploiter la terre. De ne plus l’exploiter comme elles le font, parce qu’au fur et mesure qu’elles exploitent la terre, elle se dégrade. Il faut qu’elles aient des outils qu’elles ne peuvent qu’avoir que par la formation professionnelle “, a lancé Huguette Abodo, avant de donner les pistes qui peuvent amener la femme Woleu-Ntemoise à la recherche des solutions, des interventions ou des suggestions à apporter aux côtés des plus hautes autorités gabonaises.

Honorine Nzet Biteghe, magistrat, a, quant à elle, apporté des éclaircissements sur le Statut de la femme gabonaise face aux récentes modifications du code civil. Elle a abordé les questions liées aux volets de chef de famille, l’avortement et le divorce, selon les textes actuels.

Toutefois, Honorine Nzet Biteghe a rappelé l’importance de la planification des naissances qui est un droit absolu à la femme. Elle n’a pas manqué d’évoquer également les questions liées au conseil successoral, selon les nouveaux textes.

Chancelle BIKET ONANGA

Traite des enfants : 160 millions de victimes de maltraitance à travers le monde

Article précédent

Port-Gentil : La Fête des mères célébrée en différé à la mairie du 4ème arrondissement

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *