ActualitéMonde

RDC : la justice belge restitue la dépouille de Patrice Lumumba à sa famille

0

Plus de 61 ans après sa mort, la justice belge a procédé ce lundi 20 juin 2022 à Bruxelles, à la restitution de la dépouille de l’ancien Premier ministre congolais Patrice Lumumba, à sa famille et à son pays. Il s’agit d’une dent longtemps conservée comme souvenir par un policier belge ayant participé à la disparition du corps, avant d’être saisie en 2016.

Cette “relique” a été remise officiellement aux autorités congolaises en présence de François, Juliana et Roland Lumumba, les enfants du leader assassiné, et de leurs familles. Contenue dans un coffret, elle a été placée dans un cercueil qui rejoindra un mémorial à Kinshasa. Une cérémonie d’inhumation doit y être organisée le 30 juin, date anniversaire de l’indépendance.

Tout au long de la semaine précédente, le cercueil fera étape en des lieux emblématiques du parcours personnel et politique de Patrice Lumumba.

La cérémonie s’est déroulée en présence de la famille de l’illustre disparu, mais aussi des autorités belges et congolaises. Elle a été marquée par le discours du Premier ministre belge Alexander de Croo, qui a tenu à “réitéré les excuses du gouvernement“. Des excuses déjà présentées en 2002 par Louis Michel, à l’époque chef de la diplomatie belge. Alexander de Croo a cette fois évoqué les regrets et la responsabilité morale des dirigeants belges dans cet assassinat.

Un homme a été assassiné pour ses convictions politiques, ses propos, son idéal. Pour le démocrate que je suis, c’est indéfendable, pour le libéral que je suis, c’est inacceptable. Et pour l’humain que je suis, c’est odieux“, a ajouté le chef du gouvernement qui a répété plusieurs fois, dans une anaphore, que cette restitution était bien trop tardive.

Ensuite, le Premier ministre congolais, Jean-Michel Sama Lukonde, a pris la parole pour saluer “Lumumba, notre héros national“. Ajoutant que la date du 20 juin 2022 “entre dans les annales de l’Histoire. Le retour de Patrice Emery Lumumba permet à la RDC de recouvrer un des maillons essentiels de sa mémoire nationale fragmentée par la tragédie de sa disparition (…) C’est tout un continent, l’Afrique, qui célèbre le retour de l’un de ses dignes fils“. Pour lui, cette restitution ouvre une nouvelle page dans la relation entre la République démocratique du Congo (RDC) et son ex-puissance coloniale, dont l’assassinat de 1961 constitue l’un des épisodes les plus sombres. 

S’exprimant à son tour, Juliana, la fille de Lumumba, a déclaré : “Notre père est un homme public, mais nous souhaiterions dans cette partie intime juste que l’on dise “Papa”, après c’est le héros national et le Premier ministre”. La fille du héros de l’indépendance congolaise a aussi tenu remercier le roi Philippe, qu’elle avait rencontré en début de matinée avec ses frères. Elle a aussi salué l’action du gouvernement belge et a adressé son infinie gratitude au président congolais, Félix Tshisekedi. Par la suite, elle a émis le souhait “que soit mis à l’honneur, l’essentiel de ce qu’incarne Patrice Lumumba“. À savoir, a-t-elle notamment énuméré : “le désintéressement et le patriotisme dans la gestion de la chose publique, le sens de l’intérêt général dans la conduite des affaires de l’État, la droiture et l’obsession de l’unité nationale”.

La dépouille de Patrice Lumumba, contenue dans un coffret bleu vif, a ensuite été mise dans un cercueil de bois sombre qui a été conduit à l’ambassade de RDC, première étape de son retour en terre congolaise.

DT (source RFI, Le Monde)

France/Législatives 2022 : temps forts et enseignements du second tour

Article précédent

Echange entre Ali Bongo et Ossouka Raponda : l’Africa CEO Forum et la pénurie en gasoil au menu

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité