NyangaSociété & Culture

Programme Gabon-Egalité : Vers l’harmonisation de l’application des lois nouvellement adoptées

0

La campagne de promotion et de vulgarisation de masse des lois nouvellement adoptées par le président Ali Bongo Ondimba a pris dans la Nyanga sa course de croisière avec la participation des départements ministériels de la Santé, des Affaires sociales et des Droits de la femme et des autorités locales qui, tous concernés par l’application de ces lois, ont pris l’engagement de faire échos aux dites lois.

Le séminaire de formation de masse de la campagne de promotion et de vulgarisation des nouvelles lois, conduit par Karine Ilahou, la représentante du ministre gabonais de la Justice, Garde des Sceaux, chargé des Droits de l’Homme, s’est poursuivi le mercredi 24 novembre écoulé, dans le département de Mougoutsi à Tchibanga, sous le crédo «Tous concernés, tous responsables».

Tous, concernés, aux côtés des praticiens du droit, des officiers de police judiciaire, les premiers concernés par cette campagne nationale, les autorités politiques de la ville de Tchibanga et les responsables du ministère gabonais des Affaires sociales et des Droits de la femme, ont rejoint la caravane pour se saisir des lois nouvellement adoptées qui visent à lutter efficacement contre les violences faites aux femmes .

«Notre département ministériel a pris une part active aux côtés du ministère de la Justice lors des débats aux deux chambres pour leur adoption bien conscient de leur apport dans le renforcement d’outils de lutte contre les violences faites aux femmes. Que les forces de polices et les magistrats soient édifiés sur ces lois présage une collaboration plus franche entre tous les défenseurs des droits des femmes», a expliqué Madame Karine Ilahou.

Le préfet du département de Mougoutsi, Roger Romuald Mbongho Mavougou a promis transmettre ces nouvelles dispositions auprès des chefs de canton, chefs de regroupements de villages de cette partie du pays.

Aux côtés du procureur de la République, du Premier président du tribunal et des formateurs dont le directeur des Études de l’Ecole Nationale de la Magistrature, Sidonie Flore Ouwé, la représentante du ministre gabonais de la Justice, par ailleurs Chef de projet du programme gouvernemental Gabon-Égalité, n’a pas caché son enthousiasme à l’idée de pouvoir revenir dans le département de Mougoutsi pour mesurer les effets de ces différents engagements.

FSS (Sur les notes du ministère de la Justice)

Fondation Léon Mba : ouverture des 15e rencontres Nord-Sud à Paris

Article précédent

Affaire Justin Ndoundangoye : le tribunal tranchera ce 10 décembre

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Nyanga