Ngounié

Mouila: Rentrée judiciaire de la Cour d’appel et du tribunal de Première instance

0

L’audience solennelle de rentrée judiciaire de la Cour d’appel judiciaire et du tribunal de première instance de Mouila, la capitale provinciale de la Ngounié (Sud), s’est effectuée, le vendredi 16 octobre écoulé, en présence du gouverneur Paulette Mengue M’Owono et des responsables politico-administratifs, civils et militaires, au cours de laquelle le procureur général près la Cour d’Appel judiciaire, Simplice Moundounga, a invité les promus à «faire preuve d’honneur, de loyauté, de dignité et de compétences professionnelles dans l’exercice de leurs fonctions». 

C’est la salle d’audience de la Cour d’appel judiciaire qui a servi de cadre pour abriter ladite cérémonie dans le strict respect des mesures barrières liées à la crise sanitaire du coronavirus, dont le scénario s’est déroulé en deux phases, celle de la présentation et installation des promus de la Haute chambre, puis celle concernant le tribunal. Au rythme du chronogramme, le procureur général près la Cour d’appel judiciaire, Simplice Moundounga, a exhorté les promus à ne faire que le devoir auquel ils sont assujettis et ont accepté d’exercer sans contraintes, mais avec «honneur, loyauté, dignité et compétence requise» pour le respect de la corporation.

A son tour, le nouveau président du tribunal, Chris Léandre Ngouma Ondzounga, qui remplace à ce poste Isabelle Maganga promue conseillère à la Cour d’appel judiciaire dans la même localité, a adressé ses remerciements aux plus hautes autorités pour le choix porté sur sa modeste personne, non sans inviter ses collègues au respect, à la discipline et au travail, car «ce n’est pas parce que nous sommes magistrats que nous sommes au-dessus de tout le monde», a-t-il conseillé.

De même, le procureur de la République, Urbain Massala, a remercié le chef de l’Etat, Président du Conseil supérieur de la magistrature, Ali Bongo Ondimba et le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, chargée des Droits de l’Homme, Erlyne Antonela Ndembet-Damas, pour avoir de nouveau porté leur attention sur lui. De ce fait, il a promis veiller au respect de l’autorité de l’Etat sur la règle des trois «P», à savoir : «la prévention, le professionnalisme et les poursuites judiciaires». 

Dans ses réquisitions, il a salué la bravoure des Officiers de police judiciaire (OPJ) pour avoir mené brillamment les investigations sur les cas d’enlèvements d’enfants, une période qui a véritablement tétanisé la quiétude des parents dans toutes les localités, avant de les rassurer de travailler en parfaite collaboration avec eux.

JPM
 

Le Gabon ambitionne de révolutionner son système de formation professionnelle

Article précédent

Les centrales syndicales des agents publics lancent un mouvement d’humeur

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ngounié