Monde

Mali : la junte annonce une transition de 2 ans, trop long pour la Cédeao

0

Alors que la Cédéao a consenti à 16 mois maximum comme durée de la transition, au Mali, les militaires se donnent jusqu’à mars 2024 pour rendre le pouvoir aux civils. Cette annonce a été faite lundi dernier, après signature d’un décret par chef de la junte, le colonel Assimi Goïta.

La durée de la transition au Mali est fixée à 24 mois, à compter du 26 mars 2022, conformément à l’article 22 de la loi n°2022-001 du 25 février 2022 portant révision de la charte de la transition” a déclaré le Colonel Abdoulaye Maiga, porte-parole du gouvernement du Mali.

Cette décision intervient au surlendemain du sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) qui s’est achevé samedi. L’organisation sous-régionale a, depuis le 9 janvier, imposé des sanctions commerciales et financières au pays, pour forcer la junte à présenter un calendrier de transition acceptable.

La junte qui a pris le pouvoir au Mali en août 2020 n’a pas tenu son engagement initial de céder la gouvernance du pays aux civils après des élections programmées en février dernier. Les militaires ont finalement changé de projet à plusieurs reprises en passant de 5 ans supplémentaires à finalement 2 ans.

Les dirigeants ouest-africains n’ont pour le moment pas levé les sanctions, mais poursuivent le dialogue avec la junte. Une levée graduelle devrait être envisagée lors d’un nouveau sommet prévu le 3 juillet prochain .

DT( Africanews)

Eliminatoires Can-2023 : le Gabon se complique la tâche face à la Mauritanie

Article précédent

Visite du roi de Belgique en RDC : entre redynamisation des partenariats et réconciliation

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Monde