Moyen-Ogooué

Makouké: Rufin Moutessayigoué en soutien au chef du village Ngosso

0
Rufin Moutessayigoué remettant symboliquement une débroussailleuse au chef du village Ngosso.

Un fils de la contrée, Rufin Moutessayigoué, actuel secrétaire général du ministère des Travaux publics, de l’équipement et des infrastructures, a offert, le week-end écoulé, un important don de produits de consommation courante, au chef et aux populations du village Ngosso dans le district de Makouké dans la province de l’Ogooué-Maritime (Centre), rapporte l’AGP.

Pour soutenir le chef du village Ngosso dans l’exercice de ses fonctions, Rufin Moutessayigoué, fils de ladite localité, a offert, le week-end écoulé à Makouké, un don des kits alimentaires, sanitaires et du matériel d’entretien, dans l’optique de renforcer le lien d’attachement affectif qui le fixe au village qui a guidé son enfance et assuré son élévation. C’est le chef de village Ngosso, Madeleine Mémbéke, qui a réceptionné, au nom de ses administrés et aux nécessiteux résidants, ce don des mains de Rufin Moutessayigoué.

Une action savamment saluée et bénie par les bénéficiaires qui, expriment leur gratitude aux plus hautes autorités du pays pour l’avoir élevé à ses fonctions.

Dorénavant, l’auxiliaire de commandement en occurrence, sera dans le confort approprié pour accueillir et recevoir, de même qu’à être capable de recevoir les populations.

Pour accompagner les gouvernants dans la lutte contre la pandémie du coronavirus, Rufin Moutessayigoué a remis à l’infirmière du village un important lot de bavettes et gels hydro-alcooliques, aux fins d’observer et de respecter les mesures restrictives et sécuritaires. Et de même en appui du don, s’ajoute le matériel d’entretien de l’espace vert, pour lutter contre l’insalubrité.

Ce geste de solidarité colle à la politique de solidarité, de partage et du vivre ensemble prônée et requis par le président Ali Bongo Ondimba aux hauts cadres de la République qui en ont un peu plus, de soutenir les plus défavorisés. “Mes très chers parents, je voudrais dire ce jour et en total sincérité, que ce qui constitue ce geste, relève de l’esprit de partage, de solidarité et d’amour”, a dit Rufin Moutessayigoué.

Les bénéficiaires, par le biais de leur représentant, Madeleine Mémbéké, n’ont pas tari d’éloges à l’endroit du salvateur qui n’est pas à son premier geste, pour lui magnifier leur congédiement, pour son geste certes modeste, mais à valeur de symbole élargie aux disparus dont, le fondateur du village (feu Zacharie Mbamakoué). Et comme l’a dit un écrivain africain, Birago Diop: ” les morts ne sont pas morts”, Rufin Moutessayigoué convaincu de ce que ses aïeux étaient donc présents à cette cérémonie enveloppée d’averses, a déposé une gerbe de fleurs sur le sépulture de celui qui avait créé et baptisé, dans les années 1940, le village Ledouma-Ngosso.

GRSN

Maladies chroniques : Pour une alliance entre éducation thérapeutique et prise en charge des patients

Article précédent

Les questions de sécurité maritime évoquées à la Présidence gabonaise

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Moyen-Ogooué