ActualitéOgooué-Ivindo

Disparition mystérieuse d’un sexagénaire non loin de Makokou

0
Serges Brice Apoule, le sexagénaire disparu.

Serges Brice Apoule, sexagénaire, retraité est porté “disparu” dans la nuit de vendredi à samedi dernier entre les villages Ntsenkele et Adoue, non loin de Makokou, alors qu’il rentrait de Libreville, a appris lundi l’AGP des sources concordantes.

Selon ces sources, le “disparu” avait emprunté un bus de transport de l’agence Ivindo Transport, ayant pour siège au PK 8 à Libreville, la capitale gabonaise.

La première absence du voyageur “disparu” a été observée à Ndjolé par un autre passager lors du démarrage de cet arrêt, où les routiers permettent aux voyageurs de prendre un repas.

Compte tenu des pannes successives sur son chemin, le chauffeur du bus où se trouvait sieur Apoule, Yangouo Mama a décidé d’embarquer l’ensemble de ses passagers à bord d’un autre bus qu’il a préalablement dépanné en chemin. Ce que n’a pas accepté l’ancien fonctionnaire à la retraite qui s’est rendu dans la capitale gabonaise pour réactualiser son certificat de vie.

Chemin faisant, un énième ennui mécanique survient entre les villages Ntsenkele et Adoue contraignant le chauffeur, qui est à la fois mécanicien, son titulaire et les trois passagers dont un policier, à descendre du bus.

Après les réparations, le “disparu” qui ne voulait plus prendre place à bord du bus, a été forcé de réembarquer avant de fondre dans la nature après avoir trompé la vigilance des autres occupants. Tout le monde redescend du véhicule et se met à la recherche du voyageur imprudent, mais sans succès au-delà de 00h. Alors que le “disparu” présentait de difficultés de mobilité tout au long du voyage.

«Le temps que j’étais en train d’arranger, le papa dit que je veux me soulager», a déclaré le conducteur Yangouo Mama, notant que l’infortuné suivait la réparation du véhicule. «C’était comme la blague. Ils ont dit le papa est où. Ils ont commencé à fouiller. Le policier a fait une longue distance sur la route», a-t-il ajouté, mais la recherche est demeurée vaine.

La gendarmerie de la brigade territoriale de Makokou, alertée samedi matin, a dépêché une équipe dont les recherches n’ont pu porter de fruits.

Lundi, en début d’après-midi, une équipe s’est déployée sur place pour poursuivre les recherches, a-t-on constaté.

Le manque de moyens roulants pouvant permettre aux gendarmes d’agir spontanément et efficacement n’est pas de nature à rassurer les parents qui s’inquiètent déjà du sort de l’un des leurs.

NMM/AGP-Makokou

Affaire Pierre Alain Mounguengui : des inquiétudes après sa mise sous mandat de dépôt

Article précédent

Ufresga : 10 ans d’engagement et de résilience

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité