0

Les travaux de l'étude de l'impact environnemental et social de l'aménagement et du bitumage du tronçon routier Makokou-Mekambo-Ekata, qui ont débuté mardi à Makokou, se poursuivent à Batouala, environ 100 km de la capitale provinciale.

Selon le chef de ce projet, Martial Agondogo, ces études sont financées par la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). «Dans le partenariat que la CEMAC a avec l'Etat gabonais, nous espérons qu'elle va également accompagner le Gabon dans la réalisation de ces projets», a-t-il précisé. 

Il a souligné que l'avantage d'un partenariat avec une organisation sous-régionale est que cette dernière peut rapidement capitaliser des financements pour l'ensemble de ses pays. Le chef de projet a noté que le Gabon a trois projets majeurs avec l'institution sous-régionale dont deux dans le nord de la frontière avec la Guinée-Équatoriale et celui qui concerne la frontière avec le Congo Brazzaville. 

Les conclusions de ces études seront soumises à la CEMAC et au ministère des Travaux publics. «Le trajet de 260 km va être sectionné en trois. Donc on aura trois entreprises qui feront les travaux en même temps», a ajouté le chef de la délégation.

Ces consultations publiques visent à sensibiliser les populations des quartiers et villages impactés par la construction de cette route qui doit relier le Gabon et le Congo Brazzaville dans le cadre de l'intégration de la sous-région Afrique centrale.

CAM
 

Moanda : La mairie offre des tables aux commerçantes

Article précédent

Côte d’Ivoire : Décès du Premier ministre Hamed Bakayoko

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *