ActualitéPolitique

Mairie de Libreville : Eugène Mba démissionne

0
Eugène Mba démissionne de la tête de la mairie de Libreville.

A la tête du conseil municipal de Libreville depuis le 29 décembre dernier, l’édile de Libreville, Eugène Mba, a posé sa démission sur la table de sa tutelle le 26 mai dernier. Selon un communiqué émanant du gouverneur de la province de l’Estuaire, Marie Françoise Dikoumba, daté du 1er juin, cette démission sera actée le jeudi 17 juin prochain lors d’un conseil extraordinaire.

Sept mois seulement après son arrivée à la mairie de Libreville, Eugène Mba a notifié sa démission au gouverneur de la province de l’Estuaire, Marie Françoise Dikoumba depuis le mercredi 26 mai dernier.

C’est donc via l’arrêté n°00025/MI/PES/CAB-G daté du mardi 1er juin 2021 que cette dernière a procédé à la convocation d’une session extraordinaire du conseil municipal de la ville qui aura lieu ce jeudi 17 juin, pour constatation par les élus locaux et le ministère de l’Intérieur.

Ce, en application des dispositions des articles 63 et 95 de la loi organique n°001/2014 du 15 juin.

Elu à la tête du Conseil municipal de la ville de Libreville depuis le 29 décembre dernier, en remplacement de Serge Williams Akassaga Okinda, qui lui assurait l’intérim de la présidence du Conseil à la suite de la destitution de Léandre Nzué en septembre dernier, Eugène Mba avait reçu pour mission principale d’achever le mandat de ce dernier. Mais surtout de redorer l’image d’une institution ternie par de nombreux maux, tels que les détournements et la corruption.

Avec cette démission, l’ancien cinquième maire adjoint de Libreville, déjà sous la rampe des projecteurs avec le décaissement supposé de 338 millions de F CFA affectés à une entreprise locale dans le cadre de l’assainissement des bassins versants et autres espaces du domaine communal, vient ainsi définitivement clore les rumeurs autour de la fin de sa charge à la tête de la plus grande des mairies du pays.

Désiré MENZOUGHE

Burkina Faso : deuil national de 72 heures après la mort de 100 personnes

Article précédent

Cinéma: “Le silence des femmes” de Melchy Obiang présenté au public

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité