Société & Culture

Lutte contre Covid-19 : Canal+ organise un show virtuel le 16 mai prochain en Afrique

0

Canal+, A+ et Universal Music Africa organisent dès le 16 mai prochain dans le continent africain, un show virtuel, dénommé «Africa at home, ensemble contre le Corona». Cet évènement intervenant dans un contexte de crise sanitaire mondiale sans précédent, se veut être une action de solidarité à l’endroit de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans la lutte contre cette pandémie.

Des prestations musicales et humoristiques inédites ainsi que des témoignages poignants seront ainsi au cœur de cette soirée exceptionnelle à suivre en exclusivité le 16 mai sur Canal+ en Afrique, le 17 mai sur A+, sur dailymotion et le bouquet africain à travers sa plateforme +d’Afrique.

L’objectif visé par cette mobilisation d’artistes sur les bouquets Canal+, A+ et Universal Music Africa, est de rappeler au plus grand nombre l’importance des gestes barrières et des précautions à prendre, et apporter leur soutien au monde médical et à la recherche pour combattre cette pandémie mondiale.

Du Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal, Cameroun, en passant par la République Démocratique du Congo et bien d’autres pays d’Afrique, de nombreux artistes et personnalités du continent s’associent à cette cause en participant depuis chez eux à un grand show virtuel jamais vu en Afrique, dénommé «Africa at home». 

Ce show virtuel permettra à plusieurs artistes africains de se produire. Il s’agira entre autres de Shan’l, Patience Dabany, Serge Abessolo, Chef Anto pour le Gabon et de Didier Drogba, Kiff no beat, Magic System, Serge Beynaud, Akissi Delta, Michel Gohou pour le compte de la Côte d’Ivoire, ainsi que, Locko, Valery Ndongo, tous deux du Cameroun. Et ce, sans omettre, le jeune groupe togolais «Toofan» et les artistes français ‘’Hiro’’, Singuila, Vegedream, et bien d’autres.

Emma Raïssa MINKO

Médias: Les populations privées des journaux dans le Woleu-Ntem

Article précédent

Oyem: Le Service provincial de la DGCC poursuit son opération de surveillance des prix sur le marché

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *