ActualitéHaut-Ogooué

La Comilog en partenariat avec l’USTM pour la formation de son personnel aux outils numériques et bureautiques

0

Dans le cadre d’un vaste programme de formation de son personnel aux outils numériques et bureautiques, la Compagnie Minière de l’Ogooué (Comilog) a signé le vendredi 16 juillet écoulé, dans le département de la Lébombi-Léyou (Sud-est), un contrat avec l’Université des Sciences et Techniques de Masuku (USTM), pour des formations qui seront délivrées au sein de l’entreprise par des étudiants.

Le projet Brigade Digitale Ustm/Comilog, initié le 15 mars 2021, par l’organisation des tests d’aptitudes à l’utilisation de différents logiciels de Pack Office, a été lancé vendredi, au cinéma de la Comilog, à Moanda. C’est vingt (20) étudiants de différent niveau de parcours présélectionnés dans les trois établissements pédagogiques de l’Ustm, ayant suivi une formation en informatique approfondie, avec un accent particulier sur le logiciel Word, Excel et Power Point, qui vont partager leurs expériences au sein de l’entreprise Comilog pour une durée de six (06) mois.

Toute chose qui s’appuie sur l’intérêt mutuel porté par les deux institutions respectives sur la formation et l’insertion professionnelle des étudiants, matérialisé par la signature d’un contrat Ustm/Comilog de trois ans.

«Les Brigades numériques que nous mettons en activité sont, entre autres, la matérialisation de la stratégie d’ouverture de l’Ustm vers le monde industriel initié depuis deux ans par le recteur de l’Ustm, dans le cadre de son programme de gouvernance universitaire qui cadre avec les recommandations de la ‘’Task Force’’ en matière d’éducation en République gabonaise», a indiqué le professeur Patrick Mikala, vice-recteur en charge de la pédagogie et de la recherche à l’Ustm, représentant à cette cérémonie, le recteur empêché.

S’adressant aux ‘’brigadiers digitaux’’ a-t-il souligné, ‘’vous serez à Comilog, des ambassadeurs de l’Ustm et à ce titre, vous êtes tenus de cultiver trois caractéristiques à savoir, intégration, rigueur, travail (IRT)’’. Le vice-recteur a formulé, par ailleurs, le vœu pour que ce premier geste posé ouvre des perspectives d’une collaboration dynamique et pérenne avec la Comilog pour un partenariat gagnant-gagnant.

Revenant sur l’ordre du jour de la cérémonie, Luce Kassie Nzamba, gestionnaire communauté au sein de la transformation numérique, a affirmé, pour sa part, qu’il s’agit «d’utiliser les compétences de l’Ustm, pour former nos collaborateurs, aux outils numériques et bureautiques. On souhaite que l’ensemble de nos collaborateurs soient à l’aise sur ces outils. On n’est pas assez nombreux pour former l’ensemble des employés, concernés par cette formation. On a sollicité l’aide des étudiants de l’Ustm à travers leur administration. On a signé un contrat de 3 ans avec l’Ustm, la première phase va durer 6 mois».

Notons que cette rencontre a vu la présence des membres de l’équipe dirigeante de la Comilog, des responsables de l’Ustm, entre autres.

Nancy Tali Ibinda

Le conseil d’administration du centre hospitalier régional d’Oyem sur fond de nombreux dysfonctionnements

Article précédent

Franceville : Les élèves et étudiantes invitées à changer leur état d’esprit afin d’oser et devenir les femmes leaders de demain

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité