0

 

Le buste du guerrier Wongo à Lastourville

Décédé le 18 avril dernier à l’hôpital Amissa Bongo de Franceville, la capitale provinciale du Haut-Ogooué (Sud-est) des suite d’une longue maladie, Joseph Libendzé, l’un des membres fondateurs du Conseil consultatif des sages du département de Mulundu et membre du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), sera inhumé le samedi 1er mai prochain dans son village natal.

Né en 1944 à Bembicani dans le canton Poungui, marié et père de 10 enfants, Joseph Libendzé est resté plusieurs années chauffeur particulier de l’ancien vice-Premier ministre, Étienne Guy Mouvagha Tsioba. Patriarche et membre du Parti démocratique gabonais à Mulundu, il était considéré comme l’un des derniers sages du village du guerrier Wongo. Humble et discret, toujours disponible, il aura été de tous les combats lors des batailles électorales pour le triomphe du PDG dans la contrée.

Informé de son décès, l’ensemble des membres du PDG ont promis accompagner le patriarche jusqu’à sa dernière demeure qui aura lieu dans son village natal à près de 35 km de Lastourville. Une annonce qui avait suscité des vives réactions de la part du Secrétariat général du PDG en tête duquel son premier responsable Eric Dodo Bounguendza, du ministre des Transports, Brice Paillat, et de certains parlementaires qui ont tous adressé leurs condoléances à la famille.

DM/CSM

 

Le Maroc regrette et condamne l’accueil par l’Espagne du chef des milices du Polisario

Article précédent

Nasrou Dine au chevet des détenus de la prison centrale de Libreville

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *