Haut-Ogooué

Franceville : Lancement de la campagne de vaccination anti-rougeole dans le Haut-Ogooué

0
Le Gouverneur Jacques Denis Tsanga procédant au lancement de ladite campagne.

Le mardi 27 avril 2022, le gouverneur de la province du Haut-Ogooué, Jacques Dénis Tsanga, a procédé au lancement de la campagne de vaccination contre la rougeole et à l’administration de la vitamine A au Centre de santé urbain de Franceville, la capitale provinciale du Haut-Ogooué (Sud-est).

C’est conformément à la vaste campagne de vaccination contre la rougeole et de l’administration de la vitamine A, lancée par le ministère de la Santé et des Affaires sociales, que la première autorité de la province du Haut-Ogooué a donné le coup d’envoi, à Franceville, en administrant des gouttes de vitamine A aux enfants, en guise de lancement officiel de la campagne de vaccination.

Le ministère de la Santé et des Affaires sociales a organisé une Campagne de Vaccination en riposte contre la Rougeole et l’administration de la Vitamine A dans les structures sanitaires, chez les chefs de quartiers et villages et dans les établissements préscolaires publics, parapublics et privés pour les enfants de 9 à 59 mois pour la Rougeole et les enfants de 6 à 59 mois pour la vitamine A.

L’objectif de cette campagne de vaccination est de réduire la morbi-mortalité due à la rougeole chez les enfants de 9 à 59 mois et de limiter la propagation de l’épidémie en vaccinant au moins 95% des 50 758 enfants.

Pour cela, 423 agents vaccinateurs, 88 superviseurs, 98 mobilisateurs et 30 coordonnateurs régionaux et départementaux ont été mobilisés et formés afin d’atteindre les objectifs fixés.

«J’exhorte les populations du Haut-Ogooué, en particulier les parents d’enfants de moins de cinq ans à se rendre dans les lieux précédemment indiqués pour la vaccination et la supplémentation en vitamine A de leurs enfants. Aux partenaires de la vaccination que sont l’OMS, l’UNICEF et l’AFD, à travers son Projet PASSE 2, j’adresse, en mon nom et à celui du directeur Régional de Santé Sud-Est empêché, les sincères remerciements pour leur appréciable appui technique et financier», a indiqué Solange Bitoughi, superviseure générale de la campagne.

Au Gabon, d’après les données du ministère de la Santé, les couvertures vaccinales du PEV de routine des cinq (5) dernières années et de la dernière campagne de vaccination étaient en deçà des objectifs fixés. Cette situation a entraîné l’accumulation de 167.198 enfants de moins de 5 ans susceptibles de faire la rougeole. De plus, depuis la 15e semaine épidémiologique, le Gabon enregistre une augmentation anormale des cas de rougeole qui ont été confirmés par le laboratoire national de référence, au total 81 cas confirmés.

Aussi, conscient du danger que représente la rougeole sur la vie des enfants, le gouvernement de la République en tête duquel le président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a pris la décision d’organiser une campagne de vaccination de riposte contre la rougeole dans sept (7) des dix régions sanitaires que compte le pays. Car, le Gabon s’est engagé depuis 1989 dans la lutte contre la rougeole. Cet engagement s’est traduit par la vaccination de tous les enfants gabonais dès l’âge de 9 mois contre la rougeole et par l’organisation tout les quatre (4) ans d’une campagne de vaccination contre la rougeole ciblant les enfants de 9 à 59 mois.

Rappelons que la rougeole est une maladie très contagieuse, due à un virus qui se transmet par contact direct ou par l’air. Elle se manifeste par une éruption cutanée, de la fièvre, de la toux, des yeux rouges et larmoyants. Elle peut entraîner des complications graves telles que la perte de vue, la surdité, les diarrhées sévères entraînant une déshydratation, une atteinte pulmonaire grave, une atteinte cérébrale et même la mort.

ZSO/AGP-FCV

Capellogate : fin de la garde à vue de Pierre Alain Mounguengui?

Article précédent

Rupture du jeûne : Abdelaziz Branly Oupolo en bon rassembleur

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Haut-Ogooué