Économie

Etat gabonais-Comilog : Création de deux fonds destinés à financer de nouveaux programmes de développement

0

La Compagnie Minière de l’Ogooué (Comilog) et l’Etat gabonais ont signé courant le mois, à Moanda, un addendum à la convention minière qui les lie, et qui prévoit la création de deux fonds (RSE) destinés à financer de nouveaux programmes de développement, au profit des communautés locales de la région d’implantation des sites miniers de la Comilog.

Cet accord, signé entre le ministre des Mines, Vincent de Paul Massassa et Leod Paul Batolo, Administrateur directeur général (ADG) de la Comilog, en présence du Premier ministre, du Coordinateur général des Affaires présidentielles et du Président directeur général du groupe Eramet, prévoit un mécanisme de co-construction entre les partenaires, notamment un Fonds de développement des communautés locales alimenté par l’affectation par l’Etat d’une partie des taxes versées par la Comilog, comme le prévoit le Code Minier. Un Fonds RSE financé et mis en œuvre par la Comilog, et qui sera entièrement destiné à des projets structurants au bénéfice des populations locales.

Pour le ministre gabonais des Mines, «les actions à financer seront définies en concertation avec les populations et les autorités locales afin que l’exploitation minière bénéficie réellement à Moanda et aux localités environnantes».

Le PDG du groupe Eramet, Christel Bories, s’est quant à elle réjouie de la mise en œuvre de cette dynamique qui prend en compte les besoins émis par les populations. «Je suis fière de ces contributions multiformes qui améliorent significativement les conditions de vie des populations gabonaises», avait-t-elle déclaré, lors de l’inauguration, le 2 octobre dernier, des voiries principales de la ville de Moanda, entre autres infrastructures RSE

Pour Leod Paul Batolo, l’ADG de la Comilog, cet accord majeur est une nouvelle preuve concrète de l’engagement de l’entreprise et du groupe Eramet au Gabon. Il vient renforcer les actions sociétales envers les populations et ainsi accroître encore les retombées économiques de l’activité minière au Gabon.

En 2019, la contribution sociétale de la Comilog dans la région de Moanda s’est élevée à 11 milliards de Francs CFA, apprend-on des données de l’entreprise. En 2020, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, la Comilog et la Société d’Exploitation du Transgabonais (Sétrag) se sont fortement mobilisées pour renforcer le dispositif sanitaire mis en place par le gouvernement gabonais. Au total, ce sont plus de 3 milliards de francs CFA qui ont été consacrés à différentes actions de solidarité envers les salariés et les populations du Gabon.

NTI 
 

Le Gabon ambitionne de révolutionner son système de formation professionnelle

Article précédent

Les centrales syndicales des agents publics lancent un mouvement d’humeur

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Économie