Société & Culture

Education nationale: On s’active pour la reprise des cours

0

C’est ce qui ressort de la réunion de concertation entre le ministre de l’Education nationale, le Pr. Patrick Mouguiama Daouda, et les administrations parties prenante à la sécurité sanitaire, liée au coronavirus. Cette réunion, déroulée par visioconférence, a été l’occasion pour les différentes administrations de se prononcer sur les dispositions à prendre, pour coordonner la future reprise des classes.

Suite aux multiples interrogations posées par les populations sur la reprise des cours, le ministre de l’Education nationale, par la voix de son ministre délégué, Yolande Nyonda, a rassuré, les uns et les autres, sur l’effectivité de la reprise des cours, dans les tous prochains jours.

En effet, c’est au cours d’une réunion de concertation, par visioconférence, entre le ministre Patrick Mouguiama Daouda et certains acteurs du monde éducatif, de différents départements ministériels, à savoir la Primature, les ministères de la Santé, de l’Energie, des Transports, et bien d’autres, que l’annonce de la reprise des cours a été faite.

Pour les responsables de l’Education nationale, cette rencontre a eu pour but de tabler sur la sécurité sanitaire, aussi bien des enseignants que des apprenants, afin d’examiner la conditionnalité à l’ouverture des classe. «Les administrations ont pris des engagements. Plusieurs points ont été évoqués, notamment les questions liées au transport des élèves, pour le respect de la distanciation sociale; à l’adduction d’eau dans les établissements, où il y a pénurie; à la fourniture en bavette pour la protection des enfants. Tous ces éléments sont des préalables à la reprise des  cours», a indiqué la ministre déléguée.

S’agissant du transport, par exemple, Mme Yolande Nyonda a expliqué que, pour respecter les gestes barrières de distanciation sociale, il faut un maximum de bus pour assurer le transport des élèves. Car, il faut garder le principe de 9 personnes par bus. «Nous sommes en train de mener les réflexions appropriées, pour faire aboutir au mieux cette reprise des classes. Ainsi, les populations peuvent être rassurées de ce que le respect des mesures barrières sera observé dans les salles de classe. A cet effet, les classes seront divisées, pour pouvoir avoir un nombre requis, qui respecte la mesure de distanciation sociale», a-t-elle fait savoir.

Sur la durée des cours passés par les élèves, lors de cette phase de reprise, Yolande Nyonda a souligné le fait que l’inspection d’académie avait déjà fait un travail, qui démontre que lorsque les cours ont été arrêtés, les programmes avaient été exécutés à près de 70, voire 75%, donc les populations peuvent être rassurées. «Les élèves en reprenant les cours auront, au moins, un mois d’adaptation, avant de passer aux examens. Face à toutes ces différentes garanties, les parents et les apprenants doivent être rassurés que le ministère de l’Education nationale fera tout, pour la sécurité des enfants et que les cours reprendront bientôt», a-t-elle conclu.

Ariane Nadia MPENGA 

Conseil départemental du Ntem: Le budget primitif 2020 arrêté à plus de 250 millions FCFA 

Article précédent

«Tous les agents qui ne se seront pas présentés au recensement verront leurs situations administratives traitées dans le cadre du contentieux» (Édouard Mfoula Mbome)

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *