0

Les travaux de la commission provinciale de la carte scolaire de l'Ogooué-Maritime (Ouest), axés cette année sur le thème «Une école gabonaise de proximité : actions de planification et efficacité au service de tous», ont été ouverts ce vendredi 26 mars à Port-Gentil, par le gouverneur de la province, Paul Ngomo Ayong.

En prélude à la commission nationale de la carte scolaire qui va se tenir dans les prochains jours à Libreville, la capitale gabonaise, le bassin pédagogique de l'Ogooué-Maritime a lancé officiellement sa commission ce 26 mars. 

Dans son propos, le gouverneur de la province de l'Ogooué-Maritime, Paul Ngomo Ayong a indiqué que l'objectif de la commission provinciale de la carte scolaire est de favoriser la réussite scolaire de tous les enfants, des localités reculées aux plus grandes métropoles.

A cet effet, a-t-il poursuivi, au cours des travaux en atelier, les participants vont faire des suggestions en termes de construction scolaire. Il s'agit entre autres de la création, extension et réhabilitation des établissements; la validation des demandes d'ouverture et de fermeture des établissements privés laïcs. 

De même, Paul Ngomo Ayong a exhorté toutes les autorités administratives et politiques concernées par cette commission de carte scolaire, chacune dans son domaine de compétence matérielle, à tout mettre en œuvre pour la réussite desdites assises. De même, pour les autres participants, le gouverneur a souligné que leur savoir scientifique avéré est plus que jamais sollicité.

Pour ce qui est de ces travaux en sous-commission, les participants devraient, à partir de leurs échanges, produire des éléments pratiques et pertinents pour la production d'un rapport synthèse. 

«Ce rapport va être présenté au gouvernement, non seulement pour une amélioration des conditions de travail du corps enseignant du bassin pédagogique de l'Ogooué-Maritime, mais aussi pour l’atteinte des objectifs visés en matière d'éducation au Gabon», a-t-il expliqué.

Pour le chef de service de la statistique et de la carte scolaire, Aimé Ntokome Ondo, cette commission de la carte scolaire, qui se tient chaque 2 ans dans toutes les provinces du Gabon, permet aux autorités locales, parents d'élèves et les autres acteurs du système éducatif de se retrouver et évoquer tous les problèmes liés au secteur de l'éducation.

Patricia Mekui
 

Explosions de Bata : la BDEAC offre 500 millions FCFA à la Guinée-Equatoriale

Article précédent

Panthères : Ces joueurs qui pourront très probablement découvrir la CAN

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *