0

Telle est l’information donnée à l’ambassadeur du Gabon en France S.E Liliane Massala, qui a récemment reçu en audience  Arnaud Ngatcha, adjoint au maire de Paris et responsable des relations internationales et de la Francophonie.

Les plus hautes autorités gabonaises prendront part le 21 octobre prochain à Paris en France à la conférence internationale sur l’environnement, co-organisée par la mairie de Paris et l’Association internationale des maires francophones (AIMF), sur le thème de «la préservation du Bassin du Congo». Une information donnée à la diplomate gabonaise alors qu’elle recevait récemment Arnaud Ngatcha, adjoint au maire de Paris et chargé des Relations internationales et de la Francophonie.

Cette rencontre entre les deux personnalités s’inscrit dans le cadre des échanges initiés par Liliane Massala avec les représentations diplomatiques en France, notamment sur les problématiques environnementales et climatiques dans le Bassin du Congo.

Occasion pour la diplomate gabonaise d’évoquer avec son hôte de la politique nationale en matière d’environnement mise en place par le président Ali Bongo Ondimba dont les questions environnementales occupent une place de choix dans la gouvernance.  

M. Ngatcha a indiqué que pour la maire de Paris, Anne HIDALGO, par ailleurs présidente de l’AIMF, la rencontre d’octobre prochain sera l’occasion de raffermir les liens entre Paris et les villes africaines, tout en échangeant sur les problématiques environnementales et climatiques liées à la préservation du bassin du Congo, afin de mettre en place des mécanismes permettant de trouver des solutions communes et pérennes.

Aussi, l'édile de Paris souhaite-t-elle inviter les plus hautes autorités gabonaises à prendre part à ces travaux, aux côtés d’autres personnalités connues pour leur engagement et la préoccupation de leur pays pour ces questions, notamment  le Prince Albert II de Monaco, Thierry Breton, Commissaire européen, et certainement le président de l’Union africaine,  Félix Tshisekedi. 

D’autres participants sont attendus à ce rendez-vous d'envergure, notamment les maires des grandes villes africaines, des experts et autres acteurs du domaine de l'environnement.

Au regard de son engagement pour l’égalité entre les femmes et les hommes, la maire de Paris saisira cette opportunité pour mettre en avant le rôle des femmes en politique, au sein des entreprises et autres organisations.

Cette invitation du Gabon à prendre part à ce rendez-vous mondial témoigne de la reconnaissance de l’engagement de notre pays sur des questions environnementales.

VEM (Source : communication de l’ambassade du Gabon en France)

Football : De la nécessité de relancer le championnat national

Article précédent

Lutte contre le réchauffement climatique : John Kerry salue l’engagement du Roi du Maroc

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *