0

Le Gabon a remporté 3 prix à ce concours international.

Sur 88 participants des 34 sections de la Fondation des Ouléma Africains, qui ont pris part à la 2ème édition du Concours de mémorisation, de récitation et de psalmodie du Saint Coran, le Gabon a occupé les 8ème, 12ème et 18ème places des trois catégories du concours. La cérémonie de clôture a eu lieu ce mardi 4 mai 2021, par visioconférence.

Dans la catégorie de mémorisation complète du Saint Coran avec la récitation selon la lecture Warsh sur 21, Hamdoune Diallo a remporté la 8ème place. Tandis que la catégorie de mémorisation de l’intégralité du Saint Coran avec la récitation selon la lecture choisie par le candidat sur 32, Mohammed Wagué a décroché la 18 ème place. La dernière catégorie de psalmodie avec mémorisation d’au moins 5 parties (Hizbs) du Saint Coran sur 33, la 12ème place est revenue à Mohammed Djamba (le plus jeûne des candidats du Gabon âgé de 14 ans).

La Fondation Mohammed VI, section Gabon, qui abritait ce concours par visioconférence, a organisé la cérémonie de clôture, à Libreville, sous la présidence de l’imam Ismaël Oceni Ossa, président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Gabon (CSAIG). Ce dernier a tenu à remercier le royaume Cherifien quant à l’organisation parfaite et réussie de cette compétition. Tout en exprimant sa gratitude aux imams, les connaisseurs et lecteurs pour leur rôle dans la supervision et la correction de cette 2ème édition, marquée par la pandémie de la Covid-19.

À l’issue d’une finale âprement disputée, les lauréats ont été récompensés et des prix d’encouragement décernés, d’une valeur globale d’un million et plus de francs CFA, par la Fondation Mohammed VI. Dans ce même élan, sur le plan national, le CSAIG a octroyé 300 mille francs CFA en plus, à chacun des participants.
Le concours a pour objectif d’encourager les jeunes qui réunissent les conditions requises pour une maîtrise de la récitation du Saint Coran. ” Lorsque nous organisation une compétition de la sorte, nous ne sommes pas perdants. Sur le plan national, nous avons présenté nos meilleurs candidats, ils sont déjà gagnants. Comme l’a souligné les organisateurs, tout participant est gagnant “, a martelé l’imam Rizogo.

Âgé de 14 ans, Mohammed Djamba a réussi à mémorisé le Coran après une période record d’apprentissage d’un ans. Ce dernier a dit être très heureux et compte devenir ” un grand check “.
Toutefois, l’imam Rizogo a indiqué que dans chaque catégorie, les jurys ont choisi 3 gagnants, les premiers de chaque catégorie. Le 1er de la version Warsh a obtenu 6.000 dollars, le 1er de la 2ème catégorie de la version hafs 5.000 dollars et le 1er de la 3ème catégorie 4.000 dollars.

L’avantage ici, dans la version Warsh, le pays organisateur a ajouté un surplus aux gagnants, d’une valeur de 1.000 dollars “, a expliqué l’imam Rizogo.

Cette initiative, lancée pour accompagner le mois de Ramadan, se veut aussi un écho au succès de la tradition de la récitation. Pour les croyants, la mémorisation et la récitation du Coran sont avant tout un acte d’adoration.

Chancelle BIKET ONANGA

Liberté de la presse : RSF demande un représentant spécial à l’ONU pour la sécurité des journalistes

Article précédent

Orientations stratégiques : le ministère de l’Education nationale prône l’égalité de chance

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *