Nyanga

Célébration de l’Aïd el- Fitr et de l’Ascension : Dans la solidarité interreligieuse

0

A la faveur d’une coïncidence calendaire, la fête de l’Ascension marquant la montée du Christ  Jésus au ciel 40 jours après sa résurrection, et l’Aïd el-Fitr symbolisant la rupture du jeûne du mois béni de Ramadan, ont été célébrées simultanément hier jeudi. Un moment durant lequel chrétiens et musulmans, les uns et les autres dans leurs congrégations respectives, ont fêté dans la solidarité confessionnelle.

En même temps que les musulmans avec l’Aïd el-Fitr, les chrétiens ont célébré l’Ascension jeudi dernier.

Les fêtes jumelées de l’Ascension et de l’Aïd el-Fitr ont été célébrées à Tchibanga, chef lieu de la province de la Nyanga (sud), sous le signe de la solidarité, a constaté l’AGP.
Cette année, en raison de la coïncidence du calendrier événementiel, chrétiens et musulmans en des fêtes habituellement parallèles, ont été davantage proches dans la solidarité et le partage.

La grande prière pour les musulmans s’est déroulée à la grande place de fêtes. C’est là que le représentant du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG) à Tchibanga, l’imam Mouslim Mouissi-Mouissi, a évoqué le chemin d’Allah, que tous musulmans doivent emprunter dans leur conduite au quotidien. Et suivre ainsi le modèle Abraham, père de la foi.

Dans notre quotidien et à travers nos agissements, la foi et le discernement doivent guider le musulman qui doit être toujours prêt à l’appel et à la reconnaissance de le divinité“, a dit l’imam de la grande mosquée.
Après un mois d’interdits et de jeûne, la tradition veut que les musulmans se vêtissent de nouveaux habits donnant lieu à des réjouissances au terme de la prière, avant la phase festive.

Selon que nous vivons avec nos voisins et autres concitoyens, ce jour est très particulier pour le musulman qui partage son repas non seulement en famille mais aussi avec des non musulmans. Car nous avons un même Dieu”, a expliqué Tcheck, président de la communauté malienne de Tchibanga.

Au même moment, les chrétiens ont pris d’assaut la paroisse Saint Joseph de Tchibanga pour célébrer la dévotion et la croyance en l’Ascension, l’élévation de Jésus Christ. Cette fête à dominance catholique marque le montée du fils de l’Homme, 40 jours après sa résurrection.

Dans son homélie, l’Abbé Léandre Bawenda, curé supérieur des paroisses Saint Joseph de Ndabilila et Saint Raymond d’Ingara, a invité les fidèles à suivre le chemin du Christ sauveur. “Avec foi et espérance frères et soeurs, fondons notre espoir en Jésus-Christ qui monte au ciel pour s’asseoir à la droite du Père. Et préparons nous les jours à venir pour  le Saint esprit qu’Il versera sur chacun d’entre nous “, a-t-il exhorté.

Louanges et offrandes ont agrémenté cette célébration. De même que les sacrements de baptême qui ont eu lieu à la paroisse Saint Raymond d’Ingara. Occasion pour l’Abbé Léandre Bawenda de conforter les nouveaux baptisés dans leur nouvelle vie chrétienne.
Au demeurant, la célébration couplée de la fête du sacrifice chez les musulmans, et de l’Ascension chez les chrétiens catholiques, s’est déroulée dans le respect des mesures restrictives édictées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la Covid19.

GRSN

 

Tchibanga : Le PDG confirme sa présence effective sur le terrain

Article précédent

Oyem/Football: «Le programme d’activités du bureau que je dirige a été fortement paralysé par la pandémie du Covid-19» (Nsi Ella Nsi)

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Nyanga