ActualitéSports

Can-2021 poule C : Ils restent confiants pour la qualification du Gabon au second tour

0
Le ministre des Sports, Franck Nguéma (c), le président de la Fégafoot, et le sélectionneur national, posant pour la postérité.

Pierre Alain Mounguengui, président de la Fégafoot, Patrice Neveu, sélectionneur national et Franck Nguéma, ministre des Sports, se sont exprimés au lendemain du tirage au sort de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des nations de 2021. Un tirage, qui a logé le Gabon dans le groupe C avec le Ghana, le Maroc et les Comores. Pour eux, les Panthères n’iront pas au Cameroun en victime expiratoire, mais pour passer la phase de groupe et évoluer dans le tournoi.

Dès le premier tour de la Can-2021, certaines affiches valent le détour. A l’instar de Nigéria-Egypte (groupe D), un duel Algérie-Côte d’Ivoire prévu dans le groupe E, et la Tunisie et le Mali vont se croiser dans la poule F. Ces rencontres qui seront certainement les plus attendues lors de la phase de poule de cette Coupe d’Afrique à 24 Nations, que dire du groupe C déjà qualifié de «Groupe de la mort»? Un groupe composé du Maroc, le Ghana, les Comores et le Gabon. Des équipes qui vont se disputer les deux, ou trois places pour une place en huitième de finale.

24 heures après le tirage au sort qui a permis de situer les différentes Nations, côté gabonais, certaines personnes s’interrogent sur la capacité des Panthères du Gabon à s’extirper de cette poule, synonyme des huitièmes de finale. Par contre, du côté de la Fédération gabonaise de football et du ministère des Sports, c’est la confiance totale.

Interrogé sur la configuration de cette poule C, Pierre Alain Mounguengui souligne que «Certaines équipes, à l’instar du Ghana et du Maroc, sont craintes simplement à cause de leur nom». Pour lui : «Très sincèrement, notre poule est jouable. Nous avons une carte à jouer, comme toutes les autres équipes d’ailleurs», reste convaincue le patron du football gabonais.

Patrice Neveu, sélectionneur national, croit au potentiel de son groupe pour passer au second tour : «En première lecture, on peut penser que certaines équipes peuvent facilement se détacher. Moi je sais qu’avec le collectif qu’on a, il y a le potentiel pour aller au tour suivent, ce sera l’objectif principale», a confié le technicien français à notre confrère Gabonallsport.

S’agissant du Ghana et du Maroc, deux gros morceaux de la poule C, le technicien français ne panique pas. «Ce sont des grandes équipes que l’on connaît avec des styles de jeu différents», a indiqué Patrice Neveu. Et de reconnaître : «On sait que le Ghana ça va être une équipe à la fois technique et physique qu’il faut affronter. Mais, je pèse mes mots, l’objectif c’est d’aller au tour suivent et d’avancer dans la compétition».

Patrice Neveu, qui a une forte expérience du haut niveau du football africain, ne néglige pas du tout les Comores qui participeront à leur première phase finale de Can: «ça reste une équipe qui a du potentiel qui s’est brillamment qualifiée et qui est capable aussi de poser des problèmes aux autres adversaires», analyse-t-il. Par conséquent : «C’est à nous de bien nous préparer pour se donner les moyens. Avec le collectif qu’on a, il suffit de travailler davantage sur les points essentiels qui sont collectifs et maintenir l’état d’esprit qui est le nôtre qu’on doit améliorer», a conclu Patrice Neveu.

Franck Nguéma, ministre des Sports s’est également exprimé sur la question. Pour ce dernier, les Panthères «iront en huitièmes de finale».

Cette confiance affichée par le ministre gabonais des Sports se fonde sur la récente tournée effectuée par Patrice Neveu en Europe. «Je puis vous assurer que Patrice Neveu nous ramène des renforts notamment au niveau de la défense et de l’attaque», a-t-il confié. Avant de lâcher avec conviction : «Je puis vous rassurer que quand nous irons à la Can, ce n’est pas pour faire de la figuration», a laissé entendre Franck Nguéma.

Kennedy ONDO MBA

Festivités du 17 août : le gouverneur appelle à la vigilance face au Covid19

Article précédent

Ali Bongo Ondimba prend part au sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la CEMAC

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité