ActualitéSociété & Culture

Africa N°1 : une messe de requiem dite pour les 110 agents disparus

0
Une messe de requiem pour les 110 agents d'Africa N°1 disparus a été dite à la Cathédrale Sainte-Marie.

Ce samedi 5 février 2022, les anciens agents de la radio panafricaine Africa N°1 ont rendu un hommage à leurs 110 collègues disparus. Une messe de requiem a été dite pour la circonstance à la paroisse Sainte Marie par l’association des anciens agents de la voix de l’Afrique.

Ils étaient nombreux, les anciens agents de la radio panafricaine Africa N°1, à venir rendre un hommage à leurs collègues disparus. C’était un moment de rassemblement, de souvenirs pour les anciens agents qui ont organisé une messe de requiem en l’honneur des 110 agents morts et pour certains sans rentrer en possession de leurs droits légaux depuis la fermeture de la radio. On peut citer parmi eux Patrick Nguema Ndong ; Huguette Moundounga ; Alain Saint Pierre ; Grégory Ngwa Mintsa ; Albert Nkoulou ; Funde Fatunde ; John Joseph Mbourou.

La voix de l’Afrique s’est éteinte. Troisième après RFI et BBC, le tamtam ne retentit plus à travers le monde. Ces agents décédés sont honorés pour leur travail abattu au sein de la Radio Panafricaine.

Gislain Etoughe, président de l’Association des anciens agents d’Africa N°1 s’est dit ému par cette messe en l’honneur des 110 disparus. «C’est une messe à forte dose émotionnelle lorsque les noms des 110 disparus ont été cités. Créée il y a trois semaines, l’Association des anciens agents d’Africa N°1 voit le jour lors des obsèques de Patrick Nguema Ndong. Ce sorcier blanc qui est l’élément déclencheur de tout ce qui se passe aujourd’hui. Pour lancer les activités de cette association nous avons voulu commencé par cette messe hommage à ceux qui nous ont précédés dans l’au-delà. C’est un hommage mérité, et nous estimons qu’ils le méritent. Ils ont su faire de cette radio la troisième radio du monde. Nous avons été touché quand l’un d’entre nous était malade et que nous soyons dans l’incapacité de l’aider», a-t-il témoigné.

Selon le président de l’association, elle existe pour récréer l’esprit Africa de solidarité, de fraternité et d’entraide. L’un des objectifs de cette association est de mettre en place une caisse de secours. Le 07 février, la radio aurait eu 41 ans. Pour cette occasion, les anciens agents comptent célébrer la naissance d’Africa N°1.

MI/AGP

Mali : le premier ministre et quatre membres de la junte sanctionnés par l’UE

Article précédent

CAN-2021 : Une ‘’remontada’’ du Cameroun pour une troisième place de consolation

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité