0

Un aperçu des participants

Le projet vise à améliorer la gestion des soins de santé au Gabon, en y introduisant les nouvelles technologies de l’information.

Porté par le ministère de la Santé et la Banque mondiale, le projet eGabon entend améliorer la rapidité et la fiabilité des soins, ainsi que la gestion de santé dans le pays. Ce projet vient en effet révolutionner la prise en charge des patients dans les hôpitaux, comme l’a laissé entendre son coordinateur, Emmanuel Assoumou Nka, au cours de la cérémonie de présentation hier, au ministère de la Santé.

Dans les faits, eGabon met en avant plusieurs chantiers, dont la maîtrise d’œuvre du système d’information de santé (Sis), la télé-médecine, le câblage et connexion des structures, la messagerie sécurisée de santé, la formation aux bases de l’informatique, la conduite du changement, la préparation du fonctionnement.

«Le projet eGabon va emmener les professionnels de la santé à changer un peu leur façon de fonctionner au quotidien avec l’intégration des nouvelles technologies d’informatiques qui vont rentrer dans le système de santé“, a-t-il expliqué.

Pour mieux asseoir l’initiative, le personnel de santé suit présentement une formation adéquate sur l’informatique de base. Au total, 835 agents de santé ont déjà été formés à ce jour. Vingt structures sanitaires du pays sont ainsi concernées par le projet. Elles seront câblées dans les prochains jours, et reliées entre elles par la fibre optique

Rappelons que le projet eGabon émane du plan stratégique Gabon émergent dont la vision, promue par le président Ali Bongo Ondimba, est de faire des technologies numérique un catalyseur du développement socio-économique du Gabon.

Laïka Naëlle MAGOURA

 

Ossouka Raponda reçue par Ali Bongo Ondimba

Article précédent

Le Parlement européen souligne le caractère stratégique des relations UE-Maroc et recommande davantage de soutien au Royaume

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *