Société & Culture

Progafed : 1ère promotion des entrepreneures digitales

0

La cérémonie de remise des certificats et attestations aux formatrices et encadreuses a eu lieu le jeudi 18 novembre. Une initiative du ministère des Affaires sociales et des droits de la femme, pilotée par le Programme gabonais de qualification des femmes en entrepreneures digitales (Progafed), en partenariat avec L’Organisation des Nations-unies pour l’enfance (Unicef).

Après plusieurs mois de formation, 25 femmes ont reçu des attestations de formation en entrepreneuriat digital, dans le cadre d’une initiative du ministère des Affaires sociales en partenariat avec l’Unicef. Ces 12 formatrices et 13 encadreuses auront pour rôle de former les femmes dans les 9 provinces du Gabon dans le domaine de l’entrepreneuriat digital.

Ce groupe leader sera au centre de la poursuite du programme “Ma boutique est dans mon téléphone”, un concept digital qui est désormais la marque de fabrique de ces femmes entrepreneures. L’objectif ultime étant que ces dernières procèdent à la promotion de leur savoir-faire via le marketing digital, afin de renforcer leur pouvoir économique par le biais du commerce électronique, comme l’a confirmé le ministre des Affaires sociales, Prisca Koho Nlend.

Le 17 avril dernier, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de la femme, nous lancions officiellement le début du programme. La crise sanitaire actuelle a exacerbé les vulnérabilités, et ce projet innovant a pour but de leur donner des outils nécessaires porteurs et motivants grâce à un processus coopératif basé sur l’acquisition de savoir-faire. Ces boutiques en ligne devraient permettre la vente des produits. A ce jour, près de 200 boutiques ont déjà été créées et sont fonctionnelles“, a indiqué le membre du gouvernement.

Cette formation nous a permis d’éveiller nos consciences et de confirmer notre entrepreneuriat. Nous vous remercions pour votre contribution enrichissante, pour l’accueil chaleureux, les règlements de transport à chaque séance, les datas et les conseils. Que le programme soit un succès total“, a souligné quant à elle une des récipiendaires du parchemin, Vanissa Mbazo’o Ovono.

L’autonomisation du capital humain féminin est le défi du Progafed, lequel programme met la femme au centre de l’autonomisation socioéconomique. Il permettra à long terme d’atteindre 10 mille femmes sur toute l’étendue du territoire à l’horizon 2023.

Marielle ILAMBOUANDZI

Port-Gentil : les agents municipaux désormais payés au Trésor public

Article précédent

Covid-19 : Engouement des populations à la vaccination itinérante à Mekambo

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *