0

Le gouverneur de la province de l'Ogooué-Maritime (Ouest), Paul Ngomo Ayong, a tenu ce jeudi 08 avril une réunion tripartite avec les pêcheurs,  la direction provinciale de la pêche  et le convervateur des aires protégées. Un moment où il a obtenu des pêcheurs la reprise de leurs activités dans les plus brefs délais.

Après trois semaines de grève illimitée ayant occasionné la suspension des activités liées à la pêche artisanale dans la commune de Port-Gentil, les pêcheurs vont reprendre du service. C'est ce qui a été décidé au sortir de la réunion tenue ce jeudi 8 avril entre le gouverneur de la province, Paul Ngomo Ayong, les présidents des coopératives des pêcheurs, le directeur provincial de la pêche,  Ange-Marie Ngobou, et le conservateur des aires protégées, Judicaël Régis Kema Kema.

Au cours de cette réunion que l'on pourrait qualifier de sortie de crise,  l'autorité  provinciale a demandé aux pêcheurs de reprendre la pêche, en attendant l'arrivée dans les prochains jours de certains membres du gouvernement  liées au secteur de la pêche.

En effet,  a  t-il expliqué, la réouverture de la pêche ne devrait pas se faire dans le désordre. Mais elle devrait tenir compte  des prescriptions des textes et des plaintes formulées par les pêcheurs.

A ce propos, le gouverneur a demandé au directeur  de la pêche et au conservateur des aires protégées d'intimer l'ordre à leurs collaborateurs de s'abstenir non seulement d'infliger des châtiments corporels aux pêcheurs, mais aussi de cesser de  confisquer leurs filets, leurs moteurs, et leurs glacières de poissons. Ce, durant cette phase observatoire.

Paul Ngomo Ayong a aussi précisé que le seul aspect sur lequel il va mettre l'accent durant la réunion est celui des aires marines protégées. D'après le gouverneur,  la création des aires marines protégées a été fait par décret. Cependant, a t-il poursuivi,  l'arrivée de certains ministres va permettre, pourquoi pas, de voir dans quelle mesure les textes liés à la création de ces aires protégées peuvent être révisés.

Aussi, a t-il ajouté,   le décret 2017 relatif à la création des aires protégées a prévu des mécanismes d'assouplissement,  ou plans d'aménagement. Ceux-ci peuvent être reconfigurés en fonction des préoccupations des pêcheurs. Reconaisant ne pas être habileté à le faire, le gouverneur de l'Ogooué-Maritime a précisé que seule une commission regroupant non seulement les responsables provinciaux mais aussi des personnes provenant des administrations centrales est habilitée à reconfigurer ces plans d'aménagement.

Ces plans d'aménagement vont être examinés par les personnes habilitées à le faire, de telle sorte que les conditions de pêche soient plus assouplies et pour que les espaces qui vous sont interdit puissent être accessibles. Ceci sous réserve des dispositions prévues par les textes y relatifs“, a t-il dit à ses interlocuteurs

Au sortir de la réunion , les pêcheurs,  par la voix du président d'une des coopératives,  ont décidé de lever leur grève et de s'organiser pour reprendre leurs activités de manière graduelle. Non sans veiller à ce que la reprise de la pêche se fasse dans les règles de l'art. Autrement dit, chaque pêcheur devrait se rassurer d'être à jour avant d'aller jeter ses filets. Les pêcheurs de Port-Gentil mettent ainsi fin à la grève illimitée qu'ils avaient démarrée le 15 mars dernier. 

Patricia Mekui

Session Criminelle : 11 ans de prison pour deux gabonais pour vol à main armée à Port-Gentil

Article précédent

Affaire EGCA/ Satram : dans l’histoire de la succession

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *