Ogooué-Maritime

Port-Gentil : Formation des agents intervenants dans la riposte contre le Covid-19 

0

Suite aux recommandations de l'atelier sur l'élaboration du plan national de la phase II de la riposte contre le Covid-19, les agents intervenants dans le domaine de la riposte au niveau de l’Ogooué-Maritime suivent une formation initiée par le Copil national en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la santé (OMS), et ce, du 09 au 11 novembre. 

Cette formation, axée sur la communication des risques dans les réseaux communautaires, a pour objectif de renforcer les capacités des agents dans la gestion des risques en vue de prévenir la survenue de la situation d’état d'urgence sanitaire dans le futur ( d’ici décembre). C'est le gouverneur de la province de l’Ogooué-Maritime, Paul Ngomo Ayong, qui a ouvert les travaux dans la salle de réunion du gouvernorat.

D’après le membre de la sous-commission communication des risques au Copil, Loïc Ngouayit Kounda, l’objectif spécifique de cette formation est de contribuer à la réduction des incompréhensions des principes fondamentaux des risques et le langage des uns et des autres durant les crises sanitaires afin de prévenir la survenue de la situation d'urgence. 

Bien qu'il y ait une réduction sensible et très appréciable du nombre de cas actifs, a indiqué le gouverneur de la province dans son propos, leur recrudescence n’est pas exclue consécutivement à la levée de certaines mesures restrictives telles que la rentrée scolaire, l’ouverture des lieux de culte et l’élargissement des heures du couvre-feu. 

En effet, a-t-il expliqué, «une analyse régionale du contexte de la mise en œuvre de la communication sur les risques et engagements communautaires a révélé de nombreuses lacunes».

Au nombre de ces lacunes figurent entre autre: l’insuffisance et où l’absence de préparation en situation d’urgence sanitaire; la faible coordination des acteurs intervenant multi-sectoriel ; l’absence de plan de coordination sur les risques ; le faible niveau de participation et engagement communautaire.

Pour pallier à ces manquements, le Copil national et l'OMS donnent la présente formation à laquelle prenne part, les responsables des structures de santé, les responsables d’écoles et les responsables religieux, afin de maîtriser aussi tous les défis et enjeux des rumeurs et des «fakenews» dans les relations d'un plan de communication de risques.

Par ailleurs, a-t-il rappelé, après six mois de lutte contre le Covid-19, le Gabon a pu contenir une révolution du Coronavirus, passant de la phase 4 communautaire à la phase 3 avec seulement 2 régions reportant les cas contre 9 au pic de cette pandémie, 8 départements sanitaires sur 52 enregistrent encore des cas actifs. 

Avant de conclure son propos, le gouverneur de la province, Paul Ngomo Ayong a exhorté les séminaristes à plus d’assiduité constructive au cours de cette formation.

Patricia Mekui
 

Ali Bongo Ondimba lance les activités de deux sociétés à Nkok  

Article précédent

Gabon-Gambie: Franck Nguéma appelle au patriotisme pour le respect du  huis-clos

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *