0

 

Pamphile N’nang Aboghe

La cour d’appel judiciaire de Port-Gentil, la capitale provinciale de l’Ogooué-Maritime (Ouest) a condamné, Pamphile N’nang Aboghe à 15 ans de prison dont 5 avec sursis. Il est tenu coupable des faits de viols sur Mengue Z.O.S, une mineure de moins de 15 ans atteinte d’une déficience mentale

Les faits remontent à l’année 2017, pendant la période des vacances scolaire, lorsque la jeune Mengue. Z.O.S (victime) décida d’aller séjourner chez sa cousine Manuella Minkué qui vivait maritalement avec sieur Pamphille N’nang Aboghe. Durant le séjour, au cours d’une soirée, alors que dame Minkué s’était absentée de la maison, il va profiter de l’absence de sa concubine pour tirer la petite Mengue dans l’une des pièces de la maison contre son gré et abusa sexuellement d’elle.

Après avoir assouvi sa libido il la menaçait d’en finir avec elle, si jamais elle en venait à parler à qui que se soit. Malgré ces menaces, la petite révéla à sa cousine Manuella, mais cette dernière se mit à la frapper, lui interdisant aussi de ne jamais en parler autour d’elle.

De retour au domicile familiale, la génitrice de Mengue constata que cette dernière avait des bleues sur une partie de son corps. A la question de savoir qui était l’auteur des marques de bleus sur son corps, la petite répondit que c’était la cousine chez qui elle avait passé les vacances scolaires. Pour avoir d’amples explications, la mère de Mengue se rapprocha de sa nièce, mais cette dernière ne lui donna aucune réponse satisfaisante. Elle découvrit néanmoins que sa fille avait été victime des abus sexuels.

La mère de la petite Mengue alla déposer une plainte contre x au commissariat central de Port-Gentil. Lors de l’interrogatoire, la jeune Mengue va dire qu’elle avait été violée en 2017 par sieur Pamphile N’nang Aboghe. Interpellé puis interrogé à son tour, ce dernier va reconnaître les faits qui lui sont reprochés en disant que la petite était consentante pour le rapport sexuel. Ainsi, lors des sessions criminelles du 26 avril dernier, la cour d’appel judiciaire a condamné Pamphile à 15 ans de réclusions criminelles, dont 5 ans assortis du sursis. Il est tenu coupable des faits de viol sur une mineur de moins de 15 ans atteinte d’une déficience mentale.

Patricia Mekui

L’ASADEH dépose une plainte contre Brahim Ghali en Espagne

Article précédent

Le Maroc regrette et condamne l’accueil par l’Espagne du chef des milices du Polisario

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *