Woleu-Ntem

Oyem/Bac 2020: «Je remercie les autorités et les parents d’élèves» (Jean Pierre Ngui Allogho)

0

Dans un entretien accordé au bureau principal de l'Agence gabonaise de presse, le directeur d'académie provincial, Jean Pierre Ngui Allogho, fait le point sur le déroulement et les résultats du baccalauréat 2020 dans la province du Woleu-Ntem.

Agence Gabonaise de Presse: Cinq jours après la proclamation des résultats du 2ème tour du baccalauréat 2020, quelle appréciation faites-vous de ceux-ci? En êtes vous satisfait?

Jean Pierre Ngui Allogho : «Je vous remercie de me donner l'occasion de m'exprimer sur le sujet. On ne peut pas être totalement satisfait, car notre souhait en tant qu'enseignant ou encadreur serait que tous les candidats présentés dans toutes les séries soient tous admis. A ce moment-là, notre satisfaction serait totale. Mais, comme vous le savez, quand on va à un examen, certains passent haut la main, pendant que d'autres échouent».

Pouvez-vous nous communiquer les résultats et les statistiques?

«Oui, bien sûr. Cette année nous avons obtenu 478 candidats admis au premier tour et 1020 candidats admissibles. Ainsi donc s'ajoutent aux 478 admis d'office, non les 1020 candidats admissibles au 2ème tour, mais plutôt 1019 admis. Car, dans l'ensemble de la province du Woleu-Ntem, seul un élève a échoué au 2ème tour. Cela nous donne donc 1467 candidats reçus sur 2418. Or, si l'on soustrait les 31 candidats qui ne se sont pas présentés, cela nous donne au finish 2378 candidats. Ainsi, avec 1467 admis sur 2378 candidats, nous obtenons un taux de réussite de l'ordre de 61,46%. 
Nous n'allons donc pas faire la fine bouche, car c'est un résultat en hausse comparativement à l'année écoulée. Or, cette année nous partirons avec beaucoup d'appréhension en raison du contexte dans lequel nos enfants se sont préparés à cet examen. C'est pour moi l'occasion de remercier les enseignants pour leur encadrement et les parents, pour leur accompagnement des candidats, cette année si particulière».

Parmi les trois centres d'examen de la province, lequel a produit les meilleurs résultats ?

«Écoutez, tel que le soulignait un ancien ministre de l'Education nationale, l'on ne peut comparer que ce qui est comparable. Or, ce n'est pas le cas en l'espèce, car certains centres ont présenté plus de 1000 candidats, alors que d'autres n'avaient que 500. Cela dit et toute proportion gardée, au niveau de la province c'est le centre d'examen du Lycée public Simon Oyono Aba'a à Bitam qui remporte la palme d'or, suivi du Lycée catholique d'Angone et du Lycée publique Richard Nguema Békalé. A noter que le centre d'examen du dernier établissement cité est le plus grand bassin en termes de candidats».

On parle avec insistance des résultats catastrophiques au lycée protestant d'Ebomane à Minvoul?

«Oui, effectivement il y a eu dans ce lycée un seul admis sur les dix candidats présentés et non douze comme je l'ai lu quelque part. Il y avait en effet 7 candidats en série A1 et 3 candidats dans la série B. Selon les responsables de cet établissement scolaire, les raisons de ces mauvais résultats tiennent au fait que les enseignants de ce lycée ont eu un mauvais comportement, certains auraient même abandonné les élèves. Je reproche cependant aux responsables de ne pas avoir saisi la direction d'académie provinciale, afin de l'informer de cette situation que je trouve impardonnable. Il s'agit, ne l'oublions pas, de l'avenir de nos enfants et que des enseignants se comportent de la sorte est tout simplement irresponsable, si cela est avéré. Cela étant, nous disons désormais qu'il y a dans ce lycée des choses à revoir absolument et nous ferons un rapport à qui de droit».

Êtes-vous satisfait des conditions pratiques du déroulement du bac dans les différents centres cette année?

«Oui, très satisfait. Cette année le bac s'est déroulé sans le moindre couac. Je tire mon chapeau aux autorités qui nous ont fournis l'encadrement requis et surtout envoyé le matériel à temps. Tout cela a concouru à d'excellentes conditions du déroulement pratique du bac cette année. Permettez moi d'insister sur mes remerciements aux autorités ministérielles qui, cette année, ont fait un excellent travail afin de permettre un déroulement serein de cette session du baccalauréat, en répondant à toutes nos attentes».

Propos recueillis par: Ernest Mvie Mendame
 

Problème d’électricité à Koulamoutou: Les populations rencontrent le préfet

Article précédent

Mali: L’ancien président Moussa Traoré est mort

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Woleu-Ntem