ActualitéPolitique

“Noureddin Bongo va continuer de servir le président dans un autre cadre” (porte-parole de la présidence)

0

Le point de presse tenu ce mardi 14 septembre 2021 par le porte-parole de la présidence de la République du Gabon, Jessye Ella Ekogha, a été l’occasion pour lui de revenir, entre autres, sur le départ de Noureddin Bongo Valentin du poste de Coordinateur général des affaires présidentielles qu’il occupait depuis décembre 2019. Fustigeant les mauvaises interprétations faites à ce sujet.

Le départ de Noureddin Bongo Valentin des fonctions de Coordinateur général des affaires présidentielles, annoncé lors du  du Conseil des ministres de ce lundi 13 septembre 2021, a été l’un des points évoqués par le porte-parole de la présidence de la République, dans le cadre de sa traditionnelle entrevue avec la presse.

A cet effet, il a fustigé les nombreuses interprétations faites autour de cette nouvelle, en expliquant que “les missions que le président de la République a demandées au CGAP de remplir l’ont été parfaitement et efficacement. C’est d’un commun accord et en bonne intelligence que ce départ de la présidence de la République a été acté. L’entente entre les deux hommes, dont vous connaissez par ailleurs les liens, est absolument parfaite“, a-t-il dit.

Révélant par la suite que “M. Noureddin Bongo Valentin va continuer de servir le président de la République et son pays dans un autre cadre. Il lui appartiendra le moment venu de vous en dire plus sur le sujet“.

Poursuivant son propos, le PPP a évoqué les sujets internationaux. Notamment le nouvel accord de prêt conclu par le Gabon avec le Fonds monétaire international (FMI) ; le relèvement de la notation souveraine du Gabon par l’agence Fitch Ratings, et le classement par l’Unesco du Parc national de la Lopé au Patrimoine mondial de l’humanité.

Il a ensuite décliné l’agenda des prochaines activités auxquelles le chef de l’Etat participera, physiquement, en présentiel, digitalement, ou en visioconférence. Dont l’Assemblée générale de l’ONU prévue pour cette fin septembre à New York ; le sommet sur la Covid-19 organisé par le président américain Joe Biden, enfin la COP 26 qui se déroulera du 1er au 12 novembre prochain à Glasgow en Ecosse et dont le Gabon, l’un des négociateurs africains, sera l’un des acteurs les plus attendus.

Bouclant sa rencontre avec les hommes de médias, Jessye Ella Ekogha est revenu sur la situation sanitaire du Gabon liée à la pandémie de la Covid-19, avec le nouveau variant Delta qui a entrainé une forte croissance des contaminations et des hospitalisations.

Vous avez tous en tête le constat brossé par le ministre de la Santé, le Dr Guy Patrick Obiang Ndong. La situation sanitaire est délicate. La présence du variant Delta, très virulent, a été confirmée sur notre territoire. Comme l’a rappelé le Pr Raoult, les autorités gabonaises ont pris très au sérieux la question de la Covid-19” a-t-il rappelé, avant d’exhorter les populations à “la vaccination, seul remède réellement efficace face au virus et à ses variants. Elle préserve dans pratiquement 100 % des cas contre les formes les plus graves. C’est pourquoi je vous invite une fois de plus, à travers vos médias respectifs, à faire preuve de civisme“.

DT

Les questions de sécurité maritime évoquées à la Présidence gabonaise

Article précédent

Des ponts métalliques en construction sur l’axe Koulamoutou-Baniatsi

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité