Ngounié

Ngounié/Inondations : arrêt des cours dans certains établissements

0
la route de Val-Marie inondée.

MOUILA (sud), 23 nov. (AGP) – Les pluies de ces derniers jours perturbent le bon déroulement des cours dans plusieurs localités de la province de la Ngounié, avec des inondations de certains établissements et les routes empêchant le passage des élèves, comme au lycée Val Marie de Mouila, chef-lieu provincial.

A Mouila tous les deux ou trois jours il y a des fines ou pluies abondantes, la montée soudaine des eaux dans le fleuve Ngounié qui sépare les deux arrondissements de cette commune reste le baromètre de tous. Le relèvement des eaux gagne les marécages, étangs, ruisseaux provoquant au passage des inondations, et les terrains plats souvent sollicités pour contenir des habitations ne sont pas épargnés. « Pourtant nous ne sommes qu’en novembre et bientôt décembre, ce serait grave pendant les mois de mars, avril, mai », fait constater un sage, debout à la passerelle en réhabilitation sur la route du lycée Val Marie, à 3 km de la ville, en allant vers le site touristique du Lac Bleu (5 km).

Des élèves du lycée Val Marie sur le chemin de l’école.

Au constat qu’il pleut en amont de la Ngounié, la passerelle sur le ruisseau Doufoura, vers le lycée confessionnel catholique n’a pas échappé à l’engloutissement des eaux brunâtres. Et le pont en longrines de bois construit en 1963 par la société des fibres du Congo (SOFICO), qui avait cédé il y a près 6 ans sous le poids d’un camion de sable, avait été remplacé par cette passerelle piétonne empruntée par les vélos et motocyclettes. Avec l’usure causée par les intempéries, les planches ont également cédé et la passerelle n’était plus accessible. Tout le monde empruntait la voie de substitution réservée aux véhicules, laquelle est aussi engloutie à plus d’un mètre depuis trois jours. Seuls les véhicules  munis d’un 4×4 s’y aventurent.

Des passants obligés de jouer aux équilibristes.

Informé de la situation, le directeur d’académie provinciale (DAP) Yves Ilahou Mboumba s’est rendu sur les lieux et à son tour a informé l’autorité administrative provinciale, Paulette Mengué M’Owono, qui a instruit le proviseur du Val Marie, Charles Anselme Matsengué à libérer pour la journée de mardi les élèves jusqu’à la réparation le même jour de ladite passerelle par une équipe d’agents de la direction provinciale des Travaux publics (TP).

Mercredi, les élèves pensaient reprendre le chemin des classes, mais c’est sans compter avec les eaux voisines de la Ngounié qui ont émergé sur une place dénivelée, provoquant une inondation sur la route face à la nouvelle station de pompage d’eau de la société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) récemment inaugurée par le président de la République, lors de sa tournée républicaine dans la ville de Mouila. Du coup pas de cours. C’est aussi ce qui se dit au lycée public Alexandre Madoungou Mbari de Mimongo, chef-lieu du département de l’Ogoulou dans l’est de la province, où l’établissement et les populations du bas de la rivière éponyme ont les pieds dans l’eau. Des situations embarrassantes en ce semestre.

JPM/LPM

Droits Télé : Satcon rappelé à l’ordre par le ministre de la Communication

Article précédent

Excursion : des élèves de Malibé et Avorbam à la baie des rois

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ngounié