Faits diversNgounié

Mouila : A quand l’implantation d’une unité de sapeurs-pompiers dans tout le pays?

0
Les recherches intensives effectuées jusqu' aujourd'hui ont permis de repêché les deux autres corps.

Suite au drame qui s’est produit dimanche dernier à Mouila, la capitale provinciale de la Ngounié (Sud), dont un chauffeur prestataire à Olam Palm de nationalité ivoirienne M. Yacouba, et deux fillettes, respectivement âgées de 7 à 8 ans Coulibaly Aminata et Diane Aminata, engloutis dans les eaux de la rivière de cette localité, l’on est à même de revendiquer l’implantation d’une unité de sapeurs-pompiers à l’intérieur du pays.

Les faits, c’est en milieu d’après-midi du dimanche 17 octobre dernier qu’un chauffeur prestataire à Olam Palm, sieur Yacouba, s’est rendu au débarcadère de la rive gauche de la Ngounié, situé à quelques encablures d’un hôtel pour le nettoyage de son camion canter. Il est, à cet effet, accompagné d’un groupe de 5 enfants appartenant aux voisins et à son ainé.

Sur les lieux, alors qu’il s’activait au lavage du côté gauche du camion, les bambins étaient assis à même le sol, de l’autre côté du véhicule. Vraisemblablement, indique notre correspondant, deux fillettes du groupe se sont détachées pour prendre un bain, déjouant ainsi l’attention du chauffeur. Ce dernier sera alerté par l’un des bambins tandis que les deux autres, s’étaient déjà éloignés du lieu par frayeur.

Sous le feu de l’action, M. Yacouba va tenter en vain de les sauver, mais ne sachant pas nager, il est à son tour englouti par les eaux. Finalement, ce sont les cris de secours à l’aide qui ont attiré le voisinage ayant permis, dans l’immédiat, de dépêcher une des petites, Diane Aminata, en début de soirée. Elle aurait pu être sauvée si les uns et les autres avaient des notions des premiers gestes de secours. D’autant plus que, selon la même source, elle aurait rendu l’âme sur le chemin de l’hôpital.

Par ailleurs, les recherches intensives effectuées jusqu’ aujourd’hui ont permis de repêché les deux autres corps.

Malgré la détermination de ces jeunes volontaires désarmés, ils n’ont pas pu éviter le pire. Les personnes noyées n’ont pas pu survivre, faute d’équipage approprié pour les secours de ce genre. L’implantation des unités de Sapeurs-pompiers dans toutes les provinces du pays serait la bienvenue afin d’éviter de tels drames.

FN/CSM

Ali Bongo Ondimba reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs

Article précédent

L’Opposant Mike Jocktane annonce officiellement sa candidature pour 2023

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers