Ogooué-Ivindo

Mekambo : Le gouverneur Christiane Léckat rassure les populations

0

En marge de la cérémonie d’installation du chef de canton Mbengoué et à l’occasion de sa première sortie officielle de prise de contact avec les populations de Mekambo, dans le département de la Zadié, le gouverneur de la province de l’Ogooué-Ivindo (nord-est), Christiane Léckat, a tenu une réunion le lundi 7 décembre 2020 avec l’ensemble des chefs de services affectés dans cette localité et les notables, trois mois après sa prise de fonctions.

La plupart des responsables administratifs ont évoqué des difficultés liées au bon fonctionnement de leurs entités respectives. Il s’agit, pour le grand nombre, du manque des moyens roulants, du matériel informatique et de bureau. Les problèmes récurrents sont le manque de fourniture d’eau et d’électricité dans de nombreuses administrations notamment au centre médical et au centre social de Mekambo. Aussi, le manque d’un véhicule de liaison ne permet pas au personnel de santé d’effectuer des vaccinations dans des villages qui sont déjà difficiles d’accès.

Le notable Edjobo Siawaya a, pour sa part, dénoncé le manque de considération de pouvoirs publics quant à la résolution des problèmes du département de la Zadié. Il a noté le calvaire enduré par les mekambois pour se rendre à l’hôpital de Makokou. Pour ce faire, le patient pour être évacué par l’ambulance du centre médical, doit débourser 40.000 F CFA pour l’achat du carburant. Ce qui augmente le nombre de décès dans la mesure où ce montant n’est pas à la portée de tous.

Par ailleurs, dans son réquisitoire, l’ancien maire Edjobo Siawaya a condamné les dérives autoritaires et autres pratiques des fonctionnaires affectés dans le chef-lieu du département de la Zadié, notamment les forces de défense et de sécurité qui se trouvent en «pays conquis». 

De son côté, Maurice Zolome, un autre notable, a énuméré chronologiquement tous les griefs faits à l’endroit des fonctionnaires peu recommandables qui, du fait de leur fonctions, abusent de leur autorité, entrainant parfois à la mort.

En réponse à ces préoccupations, le gouverneur de province de l’Ogooué-Ivindo a indiqué que le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a pris l’engagement de construire les routes dont le besoin se fait ressentir dans l’ensemble du pays. A ce titre, Mekambo, qui bénéficie de toutes les attentions du gouvernement et de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), sera pris en compte dans le cadre de l’entretien des routes Mekambo-Makokou et Makokou-Okondja.

Selon le chef de l’administration provinciale, les questions d’eau et d’électricité au centre médical sont en cours de règlement. Pour ce qui est du conflit homme-faune, Christiane Léckat a rassuré les populations de la volonté du président de la République de trouver des solutions à ce problème à travers la construction des barrières électriques.

Abordant la question de violence et autres dérives autoritaires qui constituent un «réel problème» dans cette localité depuis plusieurs années, des rapports seront désormais exigés à chaque administration en fonction de ses missions, a recommandé le gouverneur Christiane Léckat.

Nicaise MAHOMBO MBELATA
 

Gabon-Sierra Leone: la redynamisation des secteurs de coopération porteurs au menu

Article précédent

Atelier: Les acteurs de la chaîne pénale renforcent leurs capacités sur les droits de l’Homme

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ogooué-Ivindo