Ogooué-Ivindo

Makokou : le 54ème anniversaire du PDG, entre remerciements et loyauté

0

Makokou, la capitale provinciale de l’Ogooué-Ivindo (Nord-est), a abrité samedi la célébration en différé du 54ème anniversaire du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

Cette cérémonie, qui a regroupé les militants de ce parti des quatre départements de la province de l’Ogooué-Ivindo, a été marquée par la reconnaissance et les remerciements des membres de ce parti à l’endroit du distingué camarade président, Ali Bongo Ondimba, qui vient de promouvoir l’un des leurs aux prestigieuses fonctions de secrétaire général du PDG.

Cet acte “historique“, selon les orateurs, témoigne de la volonté du président de la République, Président du parti, d’élever les cadres ogivins à de hautes fonctions de responsabilité au niveau du parti et de l’Etat. Ils ont, entre autres, rappelé la nomination de feu Emmanuel Issoze Ngondet à la primature en 2016, puis, il y a un mois, de Steeve Nzegho Dieko à la fonction stratégique de secrétaire général du PDG.

Lors de cette cérémonie empreinte de joie et de ferveur, le doyen Ndze Thomas Débouillon, ancien gouverneur de province, a invité le distingué camarade Ali Bongo Ondimba à se porter candidat à l’élection présidentielle de 2023.

«Nous militants et populations de l’Ogooué-Ivindo, par le présent appel, vous invitons à vous porter candidat à l’élection présidentielle de 2023, afin de briguer un nouveau mandat à la tête de la nation», a-t-il déclaré’. Ajoutant que «Unis, mobilisés et solidaires, nous allons vous apporter notre loyal et indéfectible soutien. Pour la promotion du développement de notre pays le Gabon et pour le bien-être de nos populations».

Auparavant, une imposante marche à laquelle prenaient part les hiérarques du parti, ainsi que de nombreux militants a été organisée du siège de la mairie centrale de Makokou à la place des fêtes, à environ 300 m.

Toutes les motions lues à cette occasion ont notamment toutes tourné autour des remerciements à l’endroit du distingué camarade président pour la promotion des cadres ogivins à des postes stratégiques, tant du côté de la jeunesse que de celui des femmes. Car c’est en 2015 à Makokou que le président de la République avait décrété 2015-2025 comme étant la décennie de la femme.

A ce niveau, de cadres ogivins qui ont été promus par le premier responsable du parti, lors du dernier renouvellement des instances dirigeantes de la première force politique de la majorité, ont été présentés aux populations. Il s’agit notamment de Steeve Nzegho Dieko- absent à la cérémonie- et promu nouveau secrétaire général, Chantal Mebale, déléguée nationale de l’Union des femmes du parti démocratique gabonais (UFPDG), Prisca Koho, secrétaire nationale, Bala Abondoume, à la commission de discipline, du chancelier Berni Biemane et desx membres du comité permanent du bureau politique, Alain Claude Bilié-By-Nze et Michaël Moussa Adamo. Les manifestations se poursuivent dimanche dans les départements. On espère qu’après la fête de Makokou, le calvaire de la route Ovan-Makokou sera bientôt un lointain amer souvenir.

Nicaise MAHOMBO MBELATA/AGP

Présidentielle en France : Macron et Le Pen au coude-à-coude dans les sondages

Article précédent

Oyem/54ème anniversaire : les pédégistes appellent à la candidature d’Ali Bongo Ondimba

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ogooué-Ivindo