Politique

L’opposition veut une concertation de la classe politique

0
Le president de la PG-41, Maitre Louis Gaston Mayila lors de la déclaration

LIBREVILLE, 21 septembre (AGP)-La plateforme des partis et groupements politiques de l’opposition dénommée PG-41 a, au cours d’une déclaration faite ce mercredi 21 septembre à Libreville, invité le gouvernement à convoquer une concertation de la classe dans le but d’améliorer le fonctionnement de la démocratie et du processus électoral.

‘’Pour toutes ces questions liées au cadre juridique en vue de l’amélioration du fonctionnement de la démocratie et du processus électoral, la P.G. 41 invite le Gouvernement à convoquer une concertation de la classe politique dans les brefs délais, en vue d’assainir l’actuel climat sociopolitique”, a déclaré Maitre, Louis Gaston Mayila, président en exercice de cette plateforme.

La PG-41 souhaite que cette concertation politique des sujets liés à la réforme électorale, dont les propositions sont contenues dans le mémorandum remis, le 5 septembre dernier au ministre de l’intérieur. Un mémorandum que les leaders de ce groupement avait paraphé en au mois de mai dernier au siège de l’Union nationale.

Quelques leaders des partis politiques présents à cette déclaration

Ces propositions sont axées notamment, sur les questions liées à la tenue des réunions publiques ; la confection des listes électorales à parité et fiable ; l’instauration du bulletin de vote unique ; le convoyage des urnes ; le   renouvellement du bureau du Centre Gabonais des Elections (C.G.E.)  et, l’établissement et la délivrance de la Carte Nationale d’Identité (C.N.I.) à identifiant unique.

Rappelons que les thématiques centrales de cette déclaration et des échanges qui ont suivi, portaient respectivement sur  le renouvellement du bureau du Centre Gabonais des Elections (C.G.E.) ; le renouvellement du bureau du Conseil National de la Démocratie (C.N.D.) ; le financement des partis politiques ;  les réformes électorales et la convocation de la classe politique ; l’établissement et la délivrance de la Carte Nationale d’Identité (C.N.I.) ; la dissolution du Ministère des Travaux publics.

SN/CEM-AGP

Commission électorale : le président devise avec les acteurs concernés

Article précédent

Présidentielle 2023 : l’opposition n’est pas encore située sur sa candidature unique

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Politique