Monde

L’OCI dénonce les attaques orchestrées contre les musulmans

0

Le Secrétaire général de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), Dr Youssef bin Ahmed Al-Othaimeen, a dénoncé, dans un communiqué de presse envoyé le vendredi 23 octobre 2020, aux rédactions de l’Union des agences de presse de l’OCI (UNA), la persistance des attaques orchestrées contre les sentiments des musulmans à travers la diffamation des symboles religieux et de la personne du Prophète Mohammed (PSL).

Suivant cette actualité de près, son évolution et la récurrence de la publication des caricatures offensantes du Prophète Mohammed (PSL), le Secrétaire général de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), Dr Youssef bin Ahmed Al-Othaimeen, a marqué son étonnement devant le discours politique officiel émanant de certains responsables français, discours qui est susceptible de nuire aux relations franco-musulmanes et est de nature à attiser haine et le ressentiment en contrepartie de certains calculs partisans et d’hypothétiques dividendes politiques. 

D'ailleurs, l'OCI a annoncé, de ce fait, qu’elle allait continuer à dénoncer et stigmatiser toute forme de moquerie et de sarcasme tournant en dérision les prophètes et les messagers (PSL) qu’ils soient musulmans, chrétiens ou juifs. 

Condamnant également tous les actes terroristes perpétrés au nom de la religion, tout comme il avait déjà condamné le crime odieux qui a coûté la vie au professeur français Samuel Patty, «considérant que ce crime n’a pas été commis pour la cause de l’Islam ni, et encore moins, au nom des valeurs de tolérance et de mansuétude dont il est porteur et qu’il ne s’agit que d’un acte de terrorisme caractérisé perpétré par un individu isolé ou un groupe d’individus qui doit ou doivent être poursuivis et châtiés conformément aux lois en vigueur», a déclaré le Secrétariat général de l’OCI.

En même temps, l’OCI tient à dénoncer toute justification de l’humiliation des symboles religieux à quelque religion qu’ils appartiennent au nom de la liberté d’expression. Elle dénonce également l’amalgame répété visant à associer l’islam et les musulmans au terrorisme et appelle à la révision des politiques discriminatoires qui ciblent les communautés musulmanes et portent atteinte aux sentiments de plus d’un milliard et demi de musulmans à travers le monde.

Chancelle BIKET ONANGA
 

Gabon-Gambie : Patrice Neveu convoque tous les cadres 

Article précédent

Délibération du BEPC et CEP à partir de ce dimanche 25 octobre

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Monde