ActualitéEnvironnement

Le développement de l’écotourisme au centre d’une rencontre à l’ANPI

0

L’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) a organisé mardi dernier, une rencontre dans les locaux de l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANPI) à Libreville, événement auquel prenaient part 35 opérateurs touristiques et les représentants du ministère en charge de ce secteur. L’objectif étant le développement de l’écotourisme dans les parcs nationaux.

Au-delà du renforcement des liens entre les différents acteurs du secteur touristique, la rencontre organisée par l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) a permis à ces derniers d’échanger sur certains points, en vue de développer l’écotourisme dans les parcs nationaux du Gabon. Cette activité est en phase avec les orientations du gouvernement et leur mise en œuvre. Il s’est agi également de mettre à la disposition des opérateurs désireux d’investir dans les parcs nationaux, des informations requises. Aussi L’ANPN a-t-elle profité de cette occasion pour réaffirmer sa volonté de faire des parcs nationaux un bras séculier de la destination Gabon. De même, elle envisage de rendre accessible le tourisme aux gabonais, avec une large gamme de prix en joignant ses efforts à ceux des opérateurs touristiques.

L’implication de communautés locales vivantes à proximité des parcs nationaux était également à l’ordre du jour. Ce rendez-vous a permis aux techniciens de l’ANPN de collecter des données sur l’expérience des opérateurs touristiques dans les parcs nationaux et d’évoquer les prochaines étapes nécessaires à l’amélioration du secteur. 

Depuis ma prise de fonction à la tête de l’ANPN, j’ai tenu à réaffirmer mon engagement à faire du développement de l’écotourisme ma priorité. Dans cette optique, une équipe de spécialistes a été mise en place. Celle-ci doit animer et gérer la vision de l’ANPN“, a indiqué le Secrétaire exécutif de cette Agence, Christian Tchemambela, lors de son discours circonstanciel. Selon lui, il va falloir créer des mécanismes budgétaires et les cadres législatifs adaptés pour que les objectifs fixés par des multiples acteurs soient atteints. Non sans chercher à définir et veiller aux normes environnementales et de santé.

Le Gabon possède d’énormes potentialités touristiques, à travers sa flore et sa faune riches et variées. Le pays compte environ 70 mille éléphants (plus importants troupeaux en Afrique Centrale) et 20 mille gorilles. 13 parcs nationaux équivalent à 11% du territoire national ont été créés en 2007, dans le but de protéger et conserver l’écosystème naturel.

 HUN

Une décote de 70% de la prime enflamme la  grève des régies financières

Article précédent

Santé : un congrès autour des innovations technologiques de la chirurgie

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité