Politique

Le bilan à mi-parcours de la feuille de route du PDG

0

La feuille de route du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) issue des résolutions du 11ème congrès ordinaire de ce parti en 2017, poursuit sa mise en œuvre. C'est ce qui ressort de la conférence de presse animée ce samedi à Libreville par le Secrétariat exécutif de cette formation politique via son pôle Communication. 

Cette conférence de presse était conjointement animée par les quatre conseillers et porte-paroles du Parti démocratique gabonais à savoir David Ella Mintsa, Stéphane Germain Iloko, Jo Dioumy Moubassango et Xavier Junior Ndong Ndong, sous la supervision du Secrétaire général adjoint en charge de la Communication, Estelle Flore Angangou. 

S'exprimant sur la mise en œuvre de la feuille route, il ressort qu'elle vise une organisation mieux adaptée aux nouveaux enjeux de ce parti. 

Ainsi, plusieurs actions sont progressivement concrétisées depuis le début de la mise en œuvre de cette feuille de route par le Secrétariat exécutif, en conformité avec les orientations du président du PDG, Ali Bongo Ondimba. 

«Au titre des actions concrètes déjà réalisées dans le cadre de la mise en œuvre de plan, on peut citer entre autres la mise en place de la chancellerie du parti, la reprise et l'intensification du dialogue politique avec les partis amis et alliés, le lancement des actions 2R dans les fédérations de l'étranger», a déclaré David Ella Mintsa.

Outre l'effectivité de la feuille de route au niveau interne, les quatre conseillers porte-paroles du parti au pouvoir ont également fait le point sur l'amplification de la vision politique du président de ce parti en matière d'appui au Gouvernement. Dans cette optique, ils ont fait savoir que le Secrétariat exécutif du PDG a mis l'accent à ce niveau sur «l'orientation de l'opinion, l'argumentaire politique et la promotion du discours partisan fondé sur l'unité nationale, la paix et le bien-être des populations».

Selon eux, «le Parti a pleinement joué son rôle d'orientation de la majorité parlementaire, dans le cadre de la procédure législative qui a donné lieu à l'adoption d'importants textes de lois notamment la loi des finances rectificative et la révision du Code pénal, instrument essentiel pour l'administration de la justice au Gabon».

Par ailleurs, dans la lutte contre la pandémie du Covid-19 qui touche le Gabon, les quatre orateurs ont rappelé la «forte implication» du PDG dans ce combat, dans le but de protéger les populations. Ils ont relevé notamment la contribution financière à hauteur de 10 millions de francs CFA du secrétariat exécutif dans le fonds Covid-19, et celle des élus (Sénateurs, Députés, Maires) issus de cette formation politique. Sans oublier le don de 40 mille masques de protection offert au Copil et destinés à tous les gabonais sans distinction d'appartenance politique, la donation d'un lot supplémentaire de 10 mille masques alternatifs confectionnés par les femmes de l'Union des femmes du Parti démocratique gabonais (UFPDG),  ainsi que l'offre prochaine d'un autre lot composé toujours de 10 mille masques dont les militants des fédérations en seront les bénéficiaires. 

Toutes ces actions à caractère humanitaire et humaniste, ont-ils rappelé, sont une réponse à l'appel à la solidarité et au patriotisme lancé aux forces vives de la Nation par le président de la République, en vue de faire face à la pandémie du Covid-19. 

Rappelons que cette conférence de presse cadre avec la nouvelle gouvernance du PDG basée sur l'impérieuse nécessité du Secrétariat exécutif du PDG de rendre régulièrement compte de l'action menée au sein de cette formation politique. Ce, conformément aux orientations de son  président, Ali Bongo Ondimba.

Stéphane NGUEMA
 

L’ONG Génération des solutions œuvre pour l’assainissement des lieux de culte

Article précédent

La Conasysed dit non à la reprise des cours ce lundi 20 juillet

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Politique