Ngounié

Lancement imminent des travaux d’entretien des routes départementales dans la Ngounié

0

Le président de la Confédération syndicale des petites et moyennes entreprises, des petites et moyennes industries du Groupement des opérateurs économiques pour la province de la Ngounié (GOEN), Jean René Mabendé, a indiqué, mercredi dernier à Mouila, la capitale provinciale, du lancement imminent des travaux d’ensoleillement des routes en terre départementales de la province par les populations locales via les Petites et moyennes entreprises (PME) pour les rendre plus visibles qu’elles ne le sont actuellement.

Jean René Mabendé est allé partager à la première autorité administrative provinciale, Paulette Mengué M’Owono, assistée ce jour du directeur provincial des Travaux publics (TP), Urbain Mbadinga, la nouvelle du projet d’ensoleillement sur des axes routiers non revêtus des départements par les villageois, alors que son bureau (GOEN) venait de mener des démarches positives auprès du Premier ministre chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda, pour octroyer aux PME ce marché d’entretien par ensoleillement des routes départementales de la province de la Ngounié.

Il est parti du constat selon lequel les routes non revêtues sont devenues presque impraticables à cause des hautes herbes et arbres qui poussent tout le long des linéaires. Ensuite il a posé le problème à la cheffe du gouvernement qui a donné son accord et instruit son ministre des Finances pour décaisser une enveloppe conséquente dont le montant n’a pas été révélé à 47 PMEs locales retenues. Il s’agira, au moment venu, d’employer de manière temporelle des bras valides des villages traversés et les équiper des machettes, haches et pelles nécessaires à l’ensoleillement, ce qui permettra un tant soit peu de résorber le chômage pour l’usage souhaité.

«Il est difficile de s’aventurer sur certains axes presque obstrués faute d’ensoleillement, voilà pourquoi on recourt à l’action manuelle», a dit Jean René Mabendé, qui a remis au gouverneur un rapport final des démarches menées auprès des hautes autorités et adhéré audit projet.

Avant son lancement, assurément, par un membre du gouvernement sur les zones carrefour Guiétsou à Mouila, au village Moalo (canto Dibadi), Mokabo et Bandi (canton Dikoka), Douya, d’autres démarches seront entreprises envers les autorités locales et auxiliaires de commandement départementaux aux fins de sensibiliser les populations sur la nature du projet et éventuellement recenser des bras valides. Les travailleurs de chaque zone seront rémunérés par la société à qui le marché a été confié. Cette vieille méthode était jadis pratiquée par les services des TP.

IPK/JPM

CAN-2021: le Gabon va-t-il confirmer sa suprématie sur le Maroc?

Article précédent

CAN-2021: les Panthères filent en 8e après un nul frustrant face au Maroc

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ngounié