ActualitéPolitique

L’amélioration du chemin fer au menu de l’entretien entre Ali Bongo Ondimba et le  PDG d’Eramet

0
La PDG d'Eramet Christel Bories reçue par le président Ali Bongo Ondimba.

Le sujet était au centre de l’audience que le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a accordée ce mercredi au palais présidentiel à Christel Bories, le Président directeur général d’Eramet, maison mère de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog).

«Je me suis entretenu ce mercredi à la Présidence avec Mme Christel Bories, la PDG d’Eramet, maison mère de Comilog et partenaire historique et constructif du Gabon (…) Nous avons (…) échangé au sujet des investissements à consentir pour améliorer la voie de chemin de fer, une infrastructure essentielle opérée par la Sétrag qui est une filiale de la Comilog», a publié le chef de l’Etat sur page Facebook.

Le sujet relatif à l’amélioration du chemin de fer constitue une préoccupation pour l’Exécutif et les populations, au regard des déraillements récurrents des trains enregistrés et consécutifs à la vétusté de la voie ferrée.

Au cours de cette rencontre, il a été question de voir dans quelle mesure le Manganèse peut constituer un autre levier important devant contribuer à l’essor du pays.

«Dans le monde économique qui vient, le manganèse est un minerai stratégique. Nous devons en faire l’un des pivots de notre développement industriel afin d’accroître la valeur ajoutée produite localement et augmenter fortement le nombre d’emplois qualifiés pour nos compatriotes», a ajouté le chef de l’Etat.

Le sujet relatif à l’amélioration du chemin de fer constitue une préoccupation pour l’Exécutif et les populations, au regard des déraillements intempestifs des trains enregistrés et consécutifs à la vétusté de la voie ferrée.

La Comilog a enregistré au premier semestre de l’année 2020 une production de 2,8 millions de tonnes, soit une hausse de 31% par rapport à la précédente période.

Le chiffre d’affaire a connu une baisse de 5,5 milliards pour cause de la pandémie de la Covid-19.

La société ambitionne d’atteindre une production de Manganèse de 7 millions de tonnes en 2021.

Stéphane NGUEMA

Une fusion entre le RV, SDG et le PDG en gestation

Article précédent

La journée internationale de la Francophonie commémorée en différé à Koulamoutou

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité