ActualitéEnvironnement

Inciter des actions philanthropiques en faveur du climat

0

LIBREVILLE, 9 Septembre (AGP) – Le Forum de coopération Égypte-International (Égypte-ICF) qui s’est ouvert ce 8 septembre, et ce jusqu’au 9 septembre 2022 au Caire en Egypte, a été l’occasion pour la présidence de la COP27 d’organiser une table ronde sur la philanthropie de la présidence de la COP27.

Organisée en partenariat avec les champions de haut niveau des Nations-Unies sur le changement climatique, et le groupe de collaboration sur les urgences climatiques (CECG), cette table ronde vise une augmentation rapide des contributions au climat.

“Le rôle important des acteurs philanthropiques ne cesse de croître, et il est nécessaire de consolider et de développer des partenariats avec des philanthropes et de les exploiter pour mobiliser davantage de ressources et aider à débloquer une plus grande ambition de financement climatique, en particulier dans les domaines qui souffrent de déficits majeurs tels que l’adaptation. À la COP27, nous accueillons les contributions catalytiques de partenaires philanthropiques”, a déclaré le ministre égyptien des Affaires étrangères et président désigné de la COP27, Sameh Shoukry, avant cette prochaine réunion.

Et ce dernier d’ajouter : “le changement climatique est à l’intersection de plusieurs défis mondiaux qui nécessitent le rôle de la philanthropie dans les solutions climatiques. La table ronde sur la philanthropie de la COP27 a réuni des représentants d’organisations de premier plan dans la région et au-delà, pour élaborer des stratégies alignées pour la mise à l’échelle des investissements stratégiques en Afrique et au-delà, et fournir un espace pour la mise en réseau de bailleurs de fonds et de nouveaux partenariats. Alors que certains gouvernements ont intensifié leur action et que d’autres, espérons-le, suivront, il n’en reste pas moins que l’effort mondial de lutte contre le changement climatique bénéficiera des contributions complémentaires et de la collaboration de toutes les parties prenantes non parties à tous les niveaux”.

La philanthropie peut jouer un rôle clé dans l’élévation et le soutien des progrès vers les résultats de la COP27, et la présidence de la COP27 tient donc à faciliter une plus grande coordination et un dialogue plus approfondi avec la communauté philanthropique mondiale.

La table ronde a réuni des participants de haut niveau d’une multitude d’organisations philanthropiques influentes telles que la Fondation Gates, le Bezos Earth Fund, la Fondation africaine pour le climat, la Fondation Sawiris, la Communauté Jameel et Bloomberg Philanthropies, entre autres. Elle a fourni une opportunité pour des contributions philanthropiques potentielles avec un pouvoir de transformation dans les initiatives clés de la présidence de la COP27 et a élargi le dialogue autour du rôle de la philanthropie dans la mobilisation des financements climatiques et des ambitions d’adaptation.

Les participants ont également discuté de cinq initiatives de la présidence de la COP27, notamment l’initiative Alimentation et agriculture pour une transformation durable (FAST), l’Initiative mondiale sur les déchets 50 d’ici 2050, la Facilité africaine pour des transitions énergétiques justes et équitables, l’Initiative pour une vie décente pour une Afrique résiliente au changement climatique, et le guide de Charm el-Cheikh sur le financement juste.

Il est à souligner que des recherches récentes ont montré que le climat et les zones environnementales adjacentes telles que la conservation de l’air, de l’eau et des terres ne reçoivent que 2 % des 730 milliards de dollars américains de subventions philanthropiques mondiales par rapport à des catégories majeures telles que la santé, la sécurité publique, le développement communautaire et économique, et l’éducation.

Une estimation récente suggère qu’une multiplication par 10 des dons philanthropiques pour lutter contre le changement climatique pourrait rapporter 131 milliards de dollars supplémentaires par an pour aider à sauver des vies et des moyens de subsistance.

ERAM/VEM/ FE

La SGEPP se dote d’un logiciel pour améliorer la desserte en carburant

Article précédent

Le nouveau proviseur du lycée de l’Excellence installé

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité