ActualitéÉconomie

Okoumé capital et le ministère des PME s’engagent à soutenir le secteur agricole

0
Les PME et start-up exposant leurs produits dans les stands.

Le ministre du Commerce et des Petites et moyennes entreprises, Yves Fernand Manfoumbi, a présidé le vendredi 20 mai écoulé à Libreville, la cérémonie marquant la 1ère édition du forum agricole, organisée par Okoumé capital, filiale du Fonds gabonais d’investissement stratégique (Fgis), dans le cadre de son programme « la fabrique des champions», dédié à accompagner les PME.

Elles sont au total 16 Petites et moyennes entreprises et start-up des secteurs agricole et agroalimentaire sur 50 sélectionnées, devant bénéficier, durant 6 à 12 mois, de l’accompagnement d’Okoumé capital, dans le cadre de son programme «la fabrique des champions». Celui-ci vise à accélérer l’émergence des PME nationales contribuant à la croissance et potentiellement capables d’être compétitives à l’échelle internationale. Il s’agit de deux secteurs jugés prioritaires, inscrits dans le pilier Gabon vert du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE).

«J’engage, à cet effet, la Direction générale des Petites et moyennes entreprises et Okoumé capital de travailler en synergie, en vue d’offrir pleinement les alternatives idoines aux PME, afin de leur garantir l’accès à l’encadrement et aux financements pour leur éclosion», a déclaré le ministre du Commerce et des Petites et moyennes entreprises, Yves Fernand Manfoumbi. Soulignant que ce forum agricole s’inscrit en droite ligne de la Stratégie nationale de développement du secteur privé gabonais, l’un des axes du Plan d’accélération de la transformation (PAT).

Pour la Directrice générale d’Okoumé capital, Chimène Ayito, «l’agriculture représente une opportunité socio-économique majeure pour le Gabon, qui importe à ce jour la grande majorité de ses produits agricoles et alimentaires». Aussi, indique-t-elle que la croissance de l’agriculture au Gabon nécessite des réponses concrètes aux enjeux de la certification des produits, des besoins en approvisionnement, de la distribution des et des financements.

D’après la DG d’Okoumé capital, ce forum agricole est un moyen d’identifier les premières pistes de solutions. Non sans rappeler que «la fabrique des champions» est un véhicule d’accompagnement dont les programmes sont adaptés aux besoins des participants, de la taille de leurs entreprises et de leurs secteurs d’activités.

Caroline Sitault, promotrice de la marque d’infusion «Ore Tea», s’est, pour sa part, réjouie des formations données dans le cadre de ce programme. Car, il permet aux porteurs de projets de structurer leur business, de connaître leur seuil de rentabilité, de savoir se fixer les objectifs et une feuille de route, et surtout de mieux défendre leurs affaires. Elle n’a pas manqué d’égrainer quelques difficultés auxquelles les PME et start-up sont confrontés : «l’approvisionnement en matière première de qualité, des acteurs pour identifier leurs structures tels que la Sotrader et le ministère de l’Agriculture, les packagings et les étiquetages, l’accès à la grande distribution et l’obtention des finances».

Ce forum a enregistré la participation des banques qui ont communiqué sur les procédures et les conditions d’obtention d’un crédit. Il a également été marqué par la visite des stands par les officiels, ou plusieurs produits naturels «Made in Gabon», notamment agricole, d’élevage et agroalimentaire, ont été exposés.

HUN/AGP-Libreville

FAAPA : ouverture du séminaire de formation des journalistes sportifs agenciers

Article précédent

Franceville : la fête du travail commémorée sous le sceau de l’harmonie et l’amour à l’USTM

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité