0

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu ce lundi en audience à Libreville, le ministre équato-guinéen des Affaires étrangères et de la Coopération, Siméon Oyono Essono Angue, qui était porteur d’un message de remerciement du président de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo à son homologue gabonais, pour l’importante contribution du Gabon suite aux explosions survenues à la caserne militaire de Nkoa Ntoma à Bata. 

«Au cours de cette rencontre, l’émissaire du président de la République de Guinée-Équatoriale a transmis au chef de l’État les remerciements de son peuple et de son Gouvernement pour l’importante contribution du Gabon suite aux explosions survenues à la caserne militaire de Nkoa Ntoma à Bata», indique un communiqué de la présidence parvenu à l’AGP. 

Le président gabonais a exprimé sa solidarité à la République de Guinée Equatoriale, suite à ce drame. Ali Bongo Ondimba avait dépêché le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda. Cette dernière, outre la présence à l’hommage aux victimes des explosions, était porteuse d’une contribution de 500 millions de francs CFA en guise de solidarité à la République de Guinée Equatoriale.  

Aussi, cette visite de Siméon Oyono Essono Angue s’inscrit dans le cadre des relations bilatérales qu’entretiennent les deux Etats. En effet, le Gabon et la Guinée-Équatoriale partagent une coopération multisectorielle, notamment dans les domaines de l’énergie, de la formation et de la sécurité maritime. Au terme de ces échanges, Ali Bongo Ondimba a réaffirmé son soutien à l’œuvre de reconstruction engagée par les autorités de la République sœur de Guinée-Équatoriale, et a marqué sa détermination à approfondir les liens de fraternité qui unissent les deux peuples.

Stéphane NGUEMA
 

Tchad : les rebelles du Fact progressent à l’intérieur du pays

Article précédent

Qui est Mahamat Idriss Deby chargé de conduire la transition au Tchad ?

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *