Monde

Diplomatie : L’ambassadeur du Gabon en France présente ses lettres de créance au président Emmanuel Macron 

0

Nommée en conseil des ministres en septembre 2020, présente en France un mois après, c’est le lundi 12 avril que l’ambassadeur du Gabon en France, Liliane Massala, a présenté ses lettres de créances au président français, par ailleurs coprince d’Andorre, Emmanuel Macron. C’était à la faveur d’une cérémonie empreinte de solennité conformément aux usages diplomatiques.

En sa double qualité d’Ambassadeur Haut Représentant de la République gabonaise près la République française, et de la Principauté d’Andorre, Représentant Permanent du Gabon auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Liliane Massala a présenté ses Lettres de créance le lundi 12 avril 2021, au Palais de l’Elysée à Emmanuel Macron, président de la République française et Co-Prince d’Andorre.

Conformément aux usages diplomatiques, cette cérémonie de présentation de lettres de créance marque officiellement le début des activités de l’Ambassadeur du Gabon en France afin d’assurer pleinement ses missions qui tournent autour du renforcement des liens d’amitié et de coopération entre les deux Etats, non sans protéger les intérêts de l’Etat accréditant et de ses ressortissants. 

Pour le président Emmanuel Macron, les relations entre les deux pays sont bâties sur un socle solide empreint de confiance et de respect mutuel. Rappelant les liens historiques qui lient les deux pays, il a poursuivi son propos en indiquant que notre pays est un Partenaire de toujours, le Gabon et ses ressortissants bénéficient, en dépit de la conjoncture actuelle, d’une attention particulière de la part des autorités françaises. Il a clos son propos en invitant les ambassadeurs présents à cette cérémonie à tisser davantage de partenariats avec la Principauté d’Andorre notamment au plan politique, économique et culturel. 

Après avoir exprimé sa gratitude aux autorités gabonaises, notamment le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, Liliane Massala a loué l’excellence des relations bilatérales entre les deux Etats, malgré la présence d’autres partenaires au développement. La France occupe toujours une place de choix dans cette coopération. La diplomate gabonaise a clos son propos en exprimant le sentiment de grande fierté, d’honneur et en mesurant la responsabilité qui lui échoit désormais de représenter son pays auprès de la République française.

La diplomate gabonaise présentera ses lettres de créance à l’autre co-prince d’Andorre, son Altesse Joan-Enric Vives Sicilia dans les tout prochains mois.

VEM (Source : Communication de l’ambassade du Gabon en France)

Tchad : les rebelles du Fact progressent à l’intérieur du pays

Article précédent

Qui est Mahamat Idriss Deby chargé de conduire la transition au Tchad ?

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Monde